RSS

« UNE VIE ENTRE DEUX OCÉANS » (2016)

17 Avr

Tourné en Australie, situé après la guerre 14-18, « UNE VIE ENTRE DEUX OCÉANS » est un mélodrame ample et ambitieux, qui marche sur les travées de classiques comme « LA FILLE DE RYAN » ou « LA MAÎTRESSE DU LIEUTENANT FRANÇAIS ».light

Le scénario suit le personnage d’un rescapé des tranchées (Michael Fassbender) qui accepte le poste de gardien de phare sur une île isolée pour se reconstruire. Il épouse une jeune femme (Alicia Vikander), mais leur bonheur est gâché par deux fausses-couches dramatiques. Jusqu’au jour où ils trouvent un bébé dans un canot échoué, auprès du cadavre d’un inconnu.

Derek Cianfrance ne recule devant aucune ficelle du mélo, ce qui étonnamment, donne une force peu commune à son film. Il va jusqu’au bout des sentiments, du sacrifice, des confrontations, et accompagne ces tourments intérieurs par des images somptueuses de la nature en furie, de cieux changeants. On est totalement immergé dans l’histoire, balloté par des dilemmes atroces et insolubles car, comme dans toute bonne histoire – et comme l’affirmait Jean Renoir : « Ce qui est terrible sur cette terre, c’est que tout le monde a ses raisons ».

D’une sobriété quasi-minérale, Fassbender est remarquable, composant un homme détruit, rongé par le complexe du survivant. Alicia Vikander est frémissante, instable, aussi exaspérante qu’émouvante. Et Rachel Weisz est magnifique dans un rôle complexe qu’une comédienne moins experte aurait pu rendre haïssable. On retrouve avec plaisir des vétérans du cinéma australien d’antan comme Jack Thompson ou Bryan Brown.

« UNE VIE ENTRE DEUX OCÉANS » est une franche réussite, une œuvre maîtrisée, intense et sérieuse, tellement habilement fabriquée, qu’on en oublie volontiers certaines grosses ficelles narratives. Un vrai plaisir, un film que n’aurait pas renié David Lean…

light2

RACHEL WEISZ

Publicités
 

4 réponses à “« UNE VIE ENTRE DEUX OCÉANS » (2016)

  1. Kinskiklaus

    17 avril 2017 at 9 h 31 min

    J’ai prévu de le découvrir cet après-midi ! Au passage, il y a une chose que j’aime particulièrement dans tes chroniques, Fred, c’est que tu parviens à donner chaque jour ton avis sur un film sans jamais en livrer ses secrets, et ça, en plus d’être respectueux du spectateur, c’est franchement agréable. Tout ce que je peux dire pour le moment, c’est que Fassbender ne m’a jamais déçu en tant qu’acteur.

     
  2. Marc Provencher

    18 avril 2017 at 15 h 56 min

    « Et Rachel Weisz est magnifique. »

    Je vais le voir, c’est sûr !

     
    • JICOP

      18 avril 2017 at 16 h 01 min

      Rachel est TOUJOURS magnifique .
      Etonnant aurait été l’inverse .

       
      • Marc Provencher

        18 avril 2017 at 16 h 58 min

        Autant pour moi. Pour ma défense, je dirai que j’ai même commencé ‘THE FOUNTAIN’ parce que Rachel était dedans !

         

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :