RSS

« LES CAÏDS » (1972)

24 Avr

caidsEntre « LES AVENTURIERS » (1967) et « LE VIEUX FUSIL » (1975), Robert Enrico a connu une période difficile dans sa carrière, parsemée de films ratés ou inégaux ou ne rencontrant pas leur public. « LES CAÏDS » est peut-être le plus faible et indéfendable du lot.

Puisant dans ses thématiques passées, le réalisateur propose des personnages marginaux, rêvant d’un ailleurs dans un monde où ils n’ont pas leur place. Mais dès les premières images, rien ne fonctionne : Serge Reggiani et Jean Bouise sont totalement invraisemblables en cascadeurs/gangsters. D’autant plus que le second – spécialiste des emplois de « meilleurs copains timides » joue un dur-à-cuire maniant la mitraillette. Les choses ne s’arrangent pas avec les « jeunots : Juliet Berto et Patrick Bouchitey, incroyablement gauches et à côté de la plaque qui semblent échappés d’un autre film, tout aussi raté. Quant à l’inoxydable Michel Constantin, la première fois qu’il apparaît à l’écran, c’est avec un costard à rayures de malfrat des années 30 !

Le film entier est décousu, aberrant, hésitant entre plusieurs genres. Des attaques de prison aux poursuites de voitures (interminables comme il se doit) en passant par les spectacles de cascades tombant comme des cheveux sur la soupe. Pas évident de rester jusqu’au bout. Et si on y parvient – ce qui n’est pas du tout garanti – ce sera pour la BO de François De Roubaix, harmonies familières qu’on est toujours heureux d’entendre et pour Reggiani, qui dans ce marasme parvient à composer un personnage d’une grande chaleur humaine et même d’une certaine épaisseur. On lui en sait gré !

caids2

SERGE REGGIANI, JEAN BOUISE, PATRICK BOUCHITEY ET JULIET BERTO

Parce que Robert Enrico a signé plusieurs classiques du cinéma français, on va s’empresser d’oublier « LES CAÏDS », œuvre mal conçue, maladroitement écrite et interprétée, vraiment pas digne du talent de ses participants.

Publicités
 

24 réponses à “« LES CAÏDS » (1972)

  1. Patrick

    24 avril 2017 at 15 h 11 min

    Pas terrible en effet.

    « Entre « LES AVENTURIERS » (1967) et « LE VIEUX FUSIL » (1975), »

    Entre les 2 il y a quand même HO et Le Secret qui sont pas mal.

     
    • walkfredjay

      24 avril 2017 at 16 h 59 min

      Mais qui n’ont pas marché commercialement…

       
  2. Marc Provencher

    24 avril 2017 at 15 h 19 min

    Les Enrico réussis sont plus rares que les Enrico ratés… mais les réussis sont quand même parmi mes films français préférés ! Je ne sais pas combien de fois j’ai vu ‘LES GRANDES GUEULES’ et ‘LE VIEUX FUSIL’. Et je veux absolument voir ‘L’EMPREINTE DES GÉANTS’ car il y a des gros camions.

     
  3. Corey

    24 avril 2017 at 18 h 08 min

    J’aime bien Robert Enrico, rien que pour Ho ! qui est un film culte pour moi. Mais je ne me souviens plus de ces Caïds, à revoir.

     
    • walkfredjay

      24 avril 2017 at 18 h 23 min

      Oui, il est fort possible que le film te plaise plus qu’à moi, même si j’aime également le cinéma d’Enrico. Et « HO ! ».

       
      • Dino Barran

        26 avril 2017 at 19 h 10 min

        Bien d’accord avec Patrick : on peut sauver Ho! et Le Secret.
        Le cas de Boulevard du rhum est particulier : de gros moyens, des scènes d’action réussies mais un scénario décousu et un couple de stars qui ne fonctionne pas. Au final peut-on parler d’un film raté ? Sans doute.
        Enrico aurait souhaité Mitchum à la place de Ventura. Intéressant à imaginer.
        Sur le même thème, j’ai ouï dire que Lucky Lady était encore plus raté. Est-ce possible ?

         
  4. Kinskiklaus

    26 avril 2017 at 20 h 29 min

    Tiens, je remarque avec stupeur que « Les grandes Gueules » n’est pas chroniqué dans le Blog du West. En préparation, Fred ?

     
    • walkfredjay

      26 avril 2017 at 21 h 36 min

      Non, ça fait partie de ces films que j’ai tellement vus que j’attends la sortie Blu-ray pour le redécouvrir… 🙂

       
  5. Kinskiklaus

    4 juin 2017 at 1 h 22 min

    Je n’ai découvert que très récemment le lien entre François de Roubaix et Robbie Williams. Incroyable !

     
  6. Kinskiklaus

    4 juin 2017 at 1 h 24 min

     
    • JICOP

      4 juin 2017 at 10 h 32 min

      Ah tu ne savais pas mon p’tit Klaus .
      On entend le  » loop  » de violons pendant tout le film de Giovanni .
      Le genial Francois De Roubaix , trop tot disparu .
      Le Morricone Francais , a mon sens.

       
      • Kinskiklaus

        4 juin 2017 at 10 h 54 min

        Nope, je l’ignorais mon Jicop, pour la simple et bonne raison que je n’ai jamais vu le film de Giovanni. François de Roubaix ? Exceptionnel, un génie disparu prématurément. « Chapi chapo » forever !

         
  7. JICOP

    4 juin 2017 at 11 h 05 min

    Ah tu n’as pas vu ce film avec celle qui a donne la vie a l’incroyable , que dis-je , l’immarcescible Eva Green 🙂 .
    Bon , plaisanterie mise a part , si tu n’as pas vu ce film tu risquais pas de reconnaitre .
    Francois de Roubaix , pour moi , c’est la scene de  » l’enterrement  » sous -marin de Joanna Shimkus dans  » les aventuriers  » : sublime !!

     
  8. Kinskiklaus

    4 juin 2017 at 11 h 18 min

    Et pour moi, c’est sa partition pour « Les grandes gueules » !

     
  9. JICOP

    4 juin 2017 at 11 h 26 min

    C’est marrant Klaus .
    Tu es plus jeune que moi et tu connais  » Chapi-Chapo  » que je regardais etant mome 🙂

     
    • Kinskiklaus

      4 juin 2017 at 11 h 31 min

      Le générique de « Chapi Chapo », tu l’entends une fois, il te suit partout. Dans ma folle jeunesse, avec mon meilleur pote, lors de fin de soirées très alcoolisées, on mettait ce générique à fond sur la chaîne hi-fi pour terminer notre trip . Une musique de drogué par excellence !

       
      • JICOP

        4 juin 2017 at 11 h 42 min

        Tout s’ explique :):):)

         
  10. Daniel

    4 juin 2017 at 13 h 58 min

    Je fais aussi partie des  » incultes » qui n ont jamais fait le rapprochement entre la musique de De Roubaix et la chanson de Williams : incroyable ! J espère que l artiste anglais a eu la décence de nommer le compositeur sur son album ( en voyant le clip que je ne connaissais pas on peut aussi imaginer que l auteur s est quelque peu inspiré des films  » Le Mans » et  » L affaire Thomas Crown » dans la construction ) contrairement l  » îcone » Gainsbourg ! Excellente trouvaille , merci Kinskiklaus .

     
  11. Kinskiklaus

    4 juin 2017 at 14 h 39 min

    Dis donc Daniel, c’est moi qu’tu traites d' »inculte » ? J’en ai maté des plus costauds qu’toi, j’te préviens ! J’ai connu une grosse période Gainsbourg mais à trop me pencher sur lui, j’ai fini par découvrir avec dégoût les nombreux plagiats que contient son oeuvre. Ça m’a vacciné. Hormis quelques pépites, Gainsbourg est passé dans mon esprit du statut de poète à celui de pouet-pouet et de celui de génie à celui de faussaire. Je ne lui ai jamais pardonné « Gainsbourg Percussions ».

     
  12. Daniel

    4 juin 2017 at 17 h 44 min

    Je ne me permettrais pas , bien sûr ! C est moi l inculte. Pareil que toi pour Gainsbourg , le rebelle du dimanche et des jours fériés , comédien de sa propre vie ! Plagiat pour beaucoup de musiques et certains textes: les paroles de  » Bonnie and Clyde » sont tout simplement reprises d un poème de Bonnie Parker , que le  » génie » n a bien sur jamais cité . Sinon j aime bien  » Requiem pour un con » ….jusqu’ a ce que j apprenne qu il s agit encore d un plagiat…sait on jamais !

     
    • Edmond

      5 juin 2017 at 2 h 52 min

      trouvé sur Wikipedia en cherchant requiem pour un con
      La mélodie de cette chanson reprend (de manière très personnelle et un peu ornée) un thème écrit par Antonín Dvořák comme premier motif du quatrième et dernier mouvement de sa Symphonie n° 9 en mi mineur , dite « du Nouveau Monde », B. 178 (op. 95, 1893).

       
      • Kinskiklaus

        5 juin 2017 at 9 h 22 min

        Je le savais mais je ne voulais pas faire de peine à notre pauvre Daniel !

         
  13. Corey

    4 juin 2017 at 23 h 49 min

    Bon, vous m’avez forcé a reécouter De Roubaix, et comme à chaque fois, j’en frissonne… Merci les amis !

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :