RSS

« DÉDÉE D’ANVERS » (1948)

01 Mai
dedee

ATMOSPHÈRE…

« DÉDÉE D’ANVERS » est un superbe mélodrame dans lequel on retrouve des traces des classiques du « film noir » anglo-saxon et aussi du néoréalisme italien, apparu environ trois ans plus tôt. Réalisé par Yves Allégret, le film offre à une Simone Signoret de 27 ans un de ses premiers rôles principaux.dedee2

Prostituée française exilée à Anvers, elle est sous la coupe d’un mac particulièrement abject (Marcel Dalio) et protégée par un « taulier » chastement amoureux d’elle (Bernard Blier). Quand elle s’amourache d’un viril contrebandier italien (Marcello Pagliero), elle pense pouvoir échapper au sordide de son existence, mais la réalité reprendra vite ses droits.

Porté par des images sublimes de Jean Bourgoin, un noir & blanc charbonneux, une ambiance portuaire enfumée et suintante, dialogué sans emphase par Jacques Sigurd, le film tourne entièrement autour de Signoret, qui n’a jamais été plus belle, plus vulnérable, que dans ce personnage d’ange déchu au cynisme de façade, dont tous les rêves sont foulés au pied. Elle irradie littéralement et dégage une douceur qu’on ne lui reverra que rarement par la suite. À ses côtés, Blier est surprenant en brave type d’apparence, mais vrai dur au poing leste, qui fond devant elle. Et surtout Dalio, absolument extraordinaire en proxénète visqueux et pleutre par qui le malheur arrivera. Le moindre petit rôle est parfaitement dessiné et nourri par une ou deux répliques qui lui donnent du relief.

« DÉDÉE D’ANVERS » évolue dans un climat poisseux de désespérance, de mal du pays (la scène entre Dédée et un marin américain soûl qui répète en pleurant : « I want to go home »), de misère humaine, mais il est éclairé par le regard de Simone Signoret qui passe de la joie enfantine au désir implacable de vengeance. L’exécution du traître sera d’une brutalité effarante. Une vraiment belle prestation d’actrice d’un réalisme sans faille.

dedee3

SIMONE SIGNORET ET BERNARD BLIER

Publicités
 

2 réponses à “« DÉDÉE D’ANVERS » (1948)

  1. JICOP

    1 mai 2017 at 22 h 29 min

    Dalio toujours extraordinaire dans la veulerie …

     
  2. Corey

    2 mai 2017 at 23 h 21 min

    Dalio, quel grand acteur, quelle carrière incroyable. Je l’adore.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :