RSS

« SERAPHIM FALLS » (2006)

04 Mai

falls2Pendant que s’enchaînent les premières scènes de « SERAPHIM FALLS », l’amateur de westerns est au 7ème ciel : paysages sublimes, Scope glorieux, « tough guys » burinés et impassibles, violence omniprésente. Et plus ça avance, meilleur c’est. La réalisation de l’homme de TV David Von Ancken est impeccable, les deux têtes d’affiche sont au top de leur charisme. Le bonheur dure 90 bonnes minutes, grâce à un scénario excessivement malin.

En effet, on prend automatiquement parti pour Pierce Brosnan, homme des bois blessé, traqué impitoyablement par une demi douzaine de chasseurs-de-primes menés par Liam Neeson, aimable comme une porte de prison. Puis peu à peu, à force d’allusions au passé, de morceaux de flash-backs, on comprend que rien n’est aussi simple qu’il paraît. Le courageux Brosnan n’est peut-être pas le héros persécuté qu’on imaginait et le « méchant » Neeson a probablement d’excellentes raisons de se montrer aussi violent. Le film est donc passionnant, il rebondit sans cesse, ne recule devant aucun plan « gore » (on se réchauffe les mains dans les tripes d’un homme qu’on vient d’abattre, on se cache dans la carcasse d’un cheval), bref c’est un remarquable western, jusqu’au flash-back révélateur final et au face-à-face entre les deux ennemis mortels. Ensuite, le scénario bifurque subitement dans le symbolisme pied-de-plomb, la fable onirique et moralisatrice sur l’absurdité de la vengeance avec, en bonus, l’apparition ridicule d’Anjelica Huston en marchande ambulante censée représenter la Mort.

Quel dommage ! Et quelle déception inattendue. Car jusque-là, « SERAPHIM FALLS » avait tout d’un beau western épuré et sans chichi. Parmi les seconds rôles, on reconnaît Ed Lauter qui fait en quelque sorte la jonction avec les derniers westerns des seventies, Michael Wincott, Wes Studi dans un rôle aussi désolant que celui de Miss Huston et Angie Harmon en épouse de Neeson.

falls

PIERCE BROSNAN ET LIAM NEESON

Un presque sans-faute donc, du moins jusqu’à cette dernière partie qui gâche un peu la fête. Mais le reste est suffisamment beau et intelligent pour qu’on y jette tout de même un coup d’œil. Les westerns ne sont pas si nombreux, ces dernières années…

Publicités
 

6 réponses à “« SERAPHIM FALLS » (2006)

  1. Simon95

    4 mai 2017 at 8 h 29 min

    on prend partiE

     
  2. Simon95

    4 mai 2017 at 8 h 31 min

    Mea culpa : prendre parti

     
  3. Patrick

    4 mai 2017 at 8 h 41 min

    Excellent western avec une fin effectivement pas convaincante.

     
  4. Kinskiklaus

    4 mai 2017 at 9 h 22 min

    Je ne l’ai pas vu mais vu la référence à la bible dans le titre, je pense que la fin y est directement liée, non ? (sans spoiler svp !)

     
  5. Corey

    4 mai 2017 at 17 h 17 min

    Un des mes westerns préférés depuis sa sortie il y a une dizaine d’années. Et au contraire, j’adore la fin, je trouve justement que l’incongruité de l’apparition d’Angelica Huston achève de donner un côté magique et hors du temps à un spectacle qui, de toute façon, ne n’inscrivait dans aucune réalité.
    L’esprit troublé par la soif, ont-il rêvé ou ce personnage est-il bien réel ? Le film n’apporte aucune certitude, et c’est ça qui m’a beaucoup plu…

     
  6. JICOP

    4 mai 2017 at 17 h 31 min

    Bon western .
    La fin ne m’a pas derange plus que cela meme si on peut etre etonne car la premiere partie est plus realiste ( un petit cote  » Jeremiah Johnson  » ) avant de basculer peu a peu dans une certaine ironie a la John Huston .
    Brosnan est vraiment epatant dedans .
    Tant qu’il y aura des films comme celui-la pour raviver la flamme du genre , c’est parfait .

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :