RSS

« L’ÉTOILE DU NORD » (1982)

11 Mai

nordEncore une fois, Pierre Granier-Deferre adapte Georges Simenon pour offrir un grand rôle à Simone Signoret. Sans être tout à fait à la hauteur de « LA VEUVE COUDERC » ou « LE CHAT », « L’ÉTOILE DU NORD », adapté par le grand Jean Aurenche, est une belle confrontation de deux personnalités opposées dans le quasi huis-clos d’une pension de famille en Belgique.

Après avoir tué un homme pour le voler, Philippe Noiret, baroudeur à la petite semaine revenu d’Égypte, se réfugie dans la pension de Signoret, honorable dame bien sous tous rapports, dont il connaît la fille aînée (Fanny Cottençon) rencontrée sur le bateau. Entre le voyageur verbeux et aussi « bidon » que la fausse bague qu’il trimbale partout, et la vieille femme qu’il entraîne dans ses récits exotiques, va naître une étrange relation qui s’achèvera par quelque chose qui ressemble à de l’amour.

Presque deux heures, c’est un peu long pour une anecdote trop mince, dont les digressions (les flash-backs en Égypte jolis, mais peu nécessaires) et les personnages secondaires ne passionnent guère. On s’ennuie donc poliment, tout en admirant le dialogue ciselé, la déco méticuleuse et les extérieurs ressuscitant à merveille l’ambiance de 1934. Si Noiret offre une prestation efficace mais pantouflarde et, à vrai dire, guère émouvante, il est éclipsé par Signoret qui fait passer une multitude de nuances infinitésimales dans le regard de cette femme éteinte, emmurée vivante dans sa grisaille qui va peu à peu se reprendre à rêver. Sans aucun effet, aucun excès, la comédienne crève l’écran d’impressionnante façon et crée un personnage aux multiples facettes. Cottençon est parfaite en « grue » généreuse, Jean Rougerie formidable en mari médiocre obnubilé par les chemins-de-fer.

nord2

SIMONE SIGNORET, PHILIPPE NOIRET ET FANNY COTTENÇON

« L’ÉTOILE DU NORD » n’est pas un grand film, sans doute parce que trop délayé et n’offrant pas réellement un duel de « monstres » comme Signoret en avait connu avec Delon ou Gabin. Mais c’est du joli travail, tout en finesse, tout à fait regardable.

Publicités
 

20 réponses à “« L’ÉTOILE DU NORD » (1982)

  1. JICOP

    11 mai 2017 at 12 h 30 min

    A tous les amis de BDW2 !!!
    Un appel solennel .
    Sauvons Walkfredjay de la depression .
    Notre hote s’enferme dans une déprime sévère . Pensez donc , que des hymnes à la joie :  » Manèges  » ,  » le chat  » , et maintenant  » l’étoile du Nord  » … en attendant  » amour' »  » scènes de la vie conjugale  » et l’intégrale de Jacques Doillon .
    Montrons lui qu’on l’aime , écrivons lui un message de sympathie et votons pour un cycle Laurel et Hardy ou Louis De Funes .

     
    • walkfredjay

      11 mai 2017 at 12 h 53 min

      😀

       
    • Marc Provencher

      11 mai 2017 at 18 h 50 min

      « uN appel solennel. Sauvons Walkfredjay de la dépression. »

      Noble cause que voilà ! J’ai pensé à ‘L’OEUF DU SERPENT’ d’Ingmar Bergman, ‘BRING ME THE HEAD OF ALFREDO GARCIA’ de Sam Peckinpah, ‘IMMACOLATA ET CONCETTA’ de Salvatore Piscicelli, ‘ELVIRA MADIGAN’ de Bo Widerberg, ‘CE CHER VICTOR’ de Robin Davis et ‘QUERELLE’ de Fassbinder. Pour commencer !

       
  2. Marc Provencher

    11 mai 2017 at 13 h 43 min

    « Montrons lui qu’on l’aime , écrivons lui un message de sympathie et votons pour un cycle Laurel et Hardy ou Louis De Funès…»

    …et souhaitons que son cycle Duvivier se poursuive avec ‘PICCOLO MONDO DON CAMILLO’ !

     
  3. Kinskiklaus

    11 mai 2017 at 13 h 44 min

    Yep, c’est déjà ce que je sous-entendais hier. Allez Fred, ressaisis toi, on t’aime tu sais ! Tu trouveras toujours une oreille attentive en nous si tu en ressens le besoin. La vie est dure, il faut parfois que les mots sortent pour la rendre plus gaie. Ne t’laisse pas abattre mon gars ! Ne t’enferme pas dans la filmographie mortifère de Signoret, intéresse-toi plutôt à ses engagements communistes, ça au moins, c’est drôle !

     
  4. JICOP

    11 mai 2017 at 13 h 51 min

    Ou sinon il y a  » Judith Therpauve  » de l’humoriste Patrice Chereau pour change un peu 🙂

     
    • walkfredjay

      11 mai 2017 at 14 h 02 min

      Chéreau, c’est au-delà de ma limite. Pas possible…

       
      • Kinskiklaus

        11 mai 2017 at 18 h 13 min

        « Intimité » est un bon film. Pour le reste de sa filmographie, pareil: impossible pour moi !

         
  5. Marc Provencher

    11 mai 2017 at 14 h 54 min

    Parlant de joie et d’allégresse, je me rappelle que le bouquin ‘LA VIE DEVANT SOI’ était tout émaillé de petites notations et tournures qui faisaient sourire. J’imagine que ça doit être la même chose avec le film qu’on en a tiré avec Simone Signoret, non ? Faudrait que quelqu’un aille nous vérifier ça. Mais qui ?

     
  6. walkfredjay

    11 mai 2017 at 15 h 59 min

    Je l’avais vu il y a bien longtemps. Là encore, et même si c’est sûrement un bon film, le revoir (et surtout LA revoir comme ça !) me semble au-delà de ma limite…

     
    • Marc Provencher

      11 mai 2017 at 16 h 51 min

      Ah bon ! Je m’étais mis en tête que ça allait faire partie des entrées à venir de ton cycle Signoret. J’étais un présomptueux qui s’ignorait.

       
      • walkfredjay

        11 mai 2017 at 16 h 57 min

        Pour te consoler voici, en exclusivité mondiale, les films de Simone Signoret qui apparaîtront ici dans les jours et les semaines à venir : « CHÈRE INCONNUE », « LES DIABOLIQUES », « LE TRAQUÉ » (une rareté en anglais), « LES SORCIÈRES DE SALEM » et, autre rareté : « LA MOUETTE » de Sidney Lumet, d’après Tchekhov !

         
      • Seb

        11 mai 2017 at 17 h 42 min

        Très curieux de lire ton avis sur Les sorcières de Salem, récemment ressorti en HD et que je n’ai pas vu mais qui semble faire partie de ces raretés sacralisées !

         
  7. JICOP

    11 mai 2017 at 17 h 23 min

    Pour en revenir a  » l’etoile du Nord  » , je me souviens d’un fort joli film avec une Fanny Cottencon fort belle et touchante et une Signoret imperiale .
    De maniere etonnante les souvenirs les plus forts attaches au film sont precisemment les images fantasmees de l’Egypte .
    Ces dernieres interviennent en opposition a la grisaille du quotidien des personnages .
    Ces paysages inondes de lumiere nous aveuglent comme ils ont aveugle l’esprit de Noiret , enferme dans sa mythomanie .
    Pour decoratives qu’elles puissent etre , elles sont un plus cinematographique . Indexees a une histoire qui aurait tres bien pu n’etre qu’une simple piece de theatre .

     
    • walkfredjay

      11 mai 2017 at 18 h 33 min

      J’ai bien compris l’intention des auteurs avec ces scènes égyptiennes. Encore eut-il fallu qu’il s’y passe quelque chose d’intéressant, qui tienne en haleine pour qu’on ait envie d’y revenir…

       
      • Marc Provencher

        12 mai 2017 at 13 h 44 min

        « Encore eut-il fallu… »

        Et on dit que la langue française se perd. Chapeau ! (Mais « chapeau » aussi dans le sens d’accent circonflexe).

         
  8. Kinskiklaus

    12 mai 2017 at 15 h 06 min

    Oh, le vilain caribou ! Fais gaffe Marc, ma Muse est correctrice et elle pourrait bien te mater à l’occasion !

     
    • Marc Provencher

      12 mai 2017 at 15 h 28 min

      Ben quoi, je rendais hommage. « Encore eût-il fallu que… », c’est cool et ça en jette. C’est l’expression idoine, quoi.

       
  9. walkfredjay

    12 mai 2017 at 16 h 11 min

    Je ne crois pas aux accents circonflexes. C’est un concept bourgeois.

     
    • Marc Provencher

      12 mai 2017 at 16 h 21 min

      L’orthographe elle-même n’est qu’un vaste piège ourdi (secrètement, il va de soi) par la classe dirigeante pour freiner la marche (triomphale, il va de soi) du prolétariat vers la Culture et l’Instruction. Eureuzeman, le Party a pri dé mezures kontre sette haudieuse opreçion !

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :