RSS

POWERS BOOTHE : R.I.P.

15 Mai
BOOTHE

POWERS BOOTHE (1948-2017), GRAND SECOND RÔLE DES ANNÉES 80 ET 90, VU CHEZ WALTER HILL OU JOHN BOORMAN.

Publicités
 
31 Commentaires

Publié par le 15 mai 2017 dans CARNET NOIR

 

31 réponses à “POWERS BOOTHE : R.I.P.

  1. Thierry

    15 mai 2017 at 8 h 32 min

    Damnée faucheuse. Boothe apportait aux rôles que je lui ai vus jouer une carrure spéciale, une solidité un peu narquoise qui faisait merveille dans le western. Néo western comme Southern Comfort, ou pur comme Tombstone, où son chef de bande crevait l’écran, ou encore la série Deadwood, où il campait un magnifique salaud tenancier de saloon. Il y a des années que je cherche à voir un téléfilm sur le fameux suicide collectif de Guyana, dans lequel il est le gourou de la secte Jim Jones. So long, Powers…

     
  2. Kinskiklaus

    15 mai 2017 at 9 h 01 min

    Malgré de meilleurs rôles dans de meilleurs films, c’est son interprétation du sénateur Roark dans les deux « Sin City » qui revient à mon esprit en premier. Il était aussi excellent dans la non moins excellente mini-série « Hatfields and McCoys », série déjà endeuillée récemment par la disparition de Bill Paxton. 68 ans, c’est pas bien vieux. RIP. Je ne me suis jamais penché sur « Deadwood » et je sens qu’il va falloir réparer cette erreur…

     
    • Seb

      15 mai 2017 at 9 h 36 min

      Lacune à laquelle il faut effectivement remédier au plus vite, Klaus: la série Deadwood est peut-être ce qui est arrivé de mieux au western contemporain – entendez par là le western post-leonien.

       
      • Seb

        15 mai 2017 at 9 h 39 min

        …et inutile de préciser que Powers Boothe y était fabuleux de prestance et de magnétisme, comme toutes les fois où je l’ai vu d’ailleurs. R.I.P.

         
  3. Kinskiklaus

    15 mai 2017 at 10 h 12 min

    Dac’, Seb, je vais y remédier très rapidement !

     
  4. JICOP

    15 mai 2017 at 11 h 05 min

    Je me suis jamais lance ( a tort sans doute ) dand cette serie malgre le casting , j’ai une sainte horreur des series qui s’ arretent d’un seul coup avec une fin en cul-de-sac .

     
  5. JICOP

    15 mai 2017 at 11 h 24 min

    Avec sa gueule facilement identifiable tout autant que son nom d’ailleurs ( interdit aux postilloneurs et a Isabelle Mergault ) l’ami Powers marquait de son empreinte bien des films comme  » Sans retour  » ,  » la foret d’emeraude  » ou le Peckinpaien  » extreme prejudice  » .
    Aussi discret qu’efficace , il nous manquera .

     
  6. Patrick

    15 mai 2017 at 11 h 53 min

    Acteur que j’apprécie et que j’avais découvert avec le cinéma de Walter Hill d’ailleurs j’ai revu il y a 2 semaines le très bon Extrême Préjudice ou il vole quasiment la vedette à Nick Nolte dans la peau du méchant.

     
    • Seb

      15 mai 2017 at 13 h 31 min

      Extrême préjudice, je l’ai vu sur le tard et j’ai été plutôt déçu: hormis le final assez explosif (mais somme toute bien court) c’est sacrément longuet ! Dans les Hill de la même période je trouve Double détente plus réussi.

       
      • Patrick

        15 mai 2017 at 15 h 04 min

        J’aime bien Double détente aussi qui a bizarrement une petit moyenne sur les sites de notations de films.

         
      • Kinskiklaus

        15 mai 2017 at 15 h 18 min

        Pas vu « Extrême préjudice » mais j’avoue que « Double Détente » est l’un de mes pires souvenirs dans la filmographie du bodybuildé autrichien. De manière générale, je n’ai que très peu adhéré à l’oeuvre de Walter Hill.

         
      • JICOP

        15 mai 2017 at 15 h 37 min

        Il y a du bon chez Hill , notamment  » the warriors  » ,  » 48 heures  » ou  » sans retour  » .
        Un peu moins bon ces dernieres annees , a part le tres beau  » Geronimo  » , jamais trop cite dans les westerns modernes .

         
      • Seb

        15 mai 2017 at 15 h 51 min

        Pas un aficionado pur et dur de Walter Hill non plus mais quelques réussites à son actif tout de même: Sans retour (son chef-d’œuvre, je pense), Les pilleurs ou encore le très beau western Broken Trail tourné pour la TV. Quant à Double détente c’est pour moi un des meilleurs « buddy movies » des années 80 avec un dosage violence/humour assez remarquable. En fait je le considère comme une version nettement améliorée (et stéroïdée) de 48 heures qui est très mou du genou.

         
  7. Edmond

    15 mai 2017 at 12 h 57 min

    J’ai vu les trois films cités précédemment par Jicop , et à chaque fois Powers Boothe crevait l’écran !

     
  8. Thierry

    15 mai 2017 at 13 h 15 min

    Waoh ! Merci, Fred.

     
  9. Thomas

    15 mai 2017 at 16 h 11 min

    Grand souvenir de son duo avec Brandon Lee dans l’excellent Rapid Fire

     
  10. Kinskiklaus

    15 mai 2017 at 16 h 27 min

    Seb, je préfère encore « Double Détente » à « 48 heures ». Dans la filmo de Walter Hill, je ne l’ai vu qu’une fois il y fort longtemps mais je me souviens avoir aimé ce maudit « Dernier recours »

    http://wild-wild-western.over-blog.com/article-dernier-recours-1996-110912468.html#anchorComment

     
    • Seb

      15 mai 2017 at 16 h 40 min

      Pas vu Dernier recours. Je crois bien n’avoir JAMAIS lu ou entendu quoi que ce soit de positif à son sujet !

       
      • Patrick

        15 mai 2017 at 16 h 56 min

        Il est bien réalisé techniquement parlant mais ce film manque d’âme.

         
  11. Thomas

    15 mai 2017 at 16 h 58 min

    C’est un très bon film qui a juste le défaut d’être le remake de 2 très grands films (Pour une Poignée de Dollars et Yojimbo) .Le film peu aussi être vu comme une adaption de La Moisson Rouge de Dashiell Hammett et Christopher Walken y est, comme toujours, impressionnant

     
    • Kinskiklaus

      15 mai 2017 at 19 h 19 min

      Comme je l’ai dit, je ne l’ai vu qu’une fois et il y a longtemps mais ça fait plaisir de lire que Thomas n’a pas été dégoûté par « Dernier recours » qui il est vrai, s’est fait copieusement arroser par les critiques à l’époque.

       
  12. JICOP

    15 mai 2017 at 17 h 02 min

    Patrick a raison .
    La mise en scene est mecanique , aucun souffle comme le jeu de Willis .
    Autant revoir  » Pour une poignee de dollars  » ou  » Yojimbo  » , inspires egalement par le roman  » la moisson rouge  » .

     
    • Kinskiklaus

      15 mai 2017 at 19 h 20 min

      Je vénère « pour une poignée de dollars » et j’adore Yojimbo. Mais j’avais aussi bien aimé « Dernier recours ». Na !

       
  13. docpersonne

    15 mai 2017 at 17 h 25 min

    Puisque l’on parle de Walter Hill, on peut rajouter Les rues de feu qui peut être vu comme un western post modern ou rock’n roll où la chanteuse d’un saloon a été enlevée par des indiens et où un aventurier solitaire est engagé pour aller la chercher. Sinon outre les films que vous avez cités où il était très bon, Powers Boothe avait aussi interprété Philip Marlowe dans une série télé malheureusement devenue introuvable en France.

     
  14. Kinskiklaus

    15 mai 2017 at 19 h 22 min

    Docpersonne, c’est peut-être personne mais lui au moins, il a une photo pour se présenter ! On n’arrête pas le progrès ! Je ne connais pas « les rues de feu » mais le parallèle que tu en fais me donne envie de le voir.

     
    • walkfredjay

      15 mai 2017 at 19 h 26 min

      Tiens ! C’est vrai ça. Tout le monde devrait mettre une photo, ce serait plus festif !

       
  15. Kinskiklaus

    15 mai 2017 at 20 h 22 min

    Mouais mais toi, Fred, je te soupçonne de ne pas ressembler vraiment à ta photo. On me la fait pas à moi ! En tous les cas, pour ma part, je suis partant ! (si on m’explique la marche à suivre)

     
  16. walkfredjay

    15 mai 2017 at 21 h 04 min

    Moi je ne peux pas, puisque je n’ai pas accès aux mêmes choses que les visiteurs et vice-versa. Mais quelqu’un qui connaît la manoeuvre serait bien aimable de l’expliquer 🙂

    Par ailleurs, il est vrai qu’en vrai je suis mieux rasé que sur ma photo.

     
  17. Kinskiklaus

    15 mai 2017 at 21 h 25 min

    La réponse se trouve ici. De mon côté, je laisse tomber, pas envie qu’on voit ma tronche dès que je laisse mon adresse mail ailleurs qu’ici. De toute façon, je suis beaucoup plus beau en vrai !

    http://jiga.fr/comment-mettre-son-avatar-ou-sa-photo-sur-wordpress/

     
  18. nico

    15 mai 2017 at 21 h 34 min

    Très triste d’apprendre son décès.
    C’est le genre d’acteur qui me plaisait vraiment, grand brun ténébreux au regard désenchanté.
    Me vient en tête sa dernière réplique dans By Dawn’s Early Light (1990) :
    « Welcome to tomorrow ! »

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :