RSS

« AGENTS PRESQUE SECRETS » (2016)

18 Mai

Si l’adjectif « chouette » n’était pas si désuet, c’est ainsi qu’on aimerait définir « AGENTS PRESQUE SECRETS » (encore un titre français bien nul !) : un chouette film.CENTRAL

Dans la grande tradition du ‘buddy movie’ à la Walter Hill des années 80, c’est un cocktail étonnamment harmonieux de film d’action survitaminé, de comédie débridée mâtinée d’une certaine profondeur psychologique qu’on ne s’attend pas à trouver dans un film pareil doté d’un casting pareil.

Si on a du mal à s’habituer au début au comique Kevin Hart, comédien excessif et strident à la Will Smith ou Chris Rock, il finit par emporter l’adhésion dès qu’il se confronte à Dwayne Johnson. Celui-ci est positivement extraordinaire dans un personnage inattendu d’ancien obèse souffre-douleur (le prologue du film au lycée est à la fois drôle et traumatisant), devenu un super espion de la CIA, toujours hanté par ses complexes de jeunesse. À la fois naïf et inquiétant, débonnaire et dangereux, Johnson fait preuve d’un humour, d’une autodérision et d’une présence physique tout à fait remarquables. Rawson Marshall Thurber a réuni autour du tandem une distribution de qualité qui ajoute de la crédibilité à tout le film : l’excellente Amy Ryan parfaite en agent implacable, Aaron Paul en traître vicieux ou Thomas Ketschmann. C’est du produit de pure distraction, évidemment, sans autre ambition que de distraire. En cela, il remplit entièrement son contrat, car on se cesse de sourire pendant presque deux heures, sans jamais lâcher la rampe, tant le scénario est malin et dynamique.

« AGENTS PRESQUE SECRETS » ouvre la voie à des sequels, ce qui – pour une fois – ne serait pas pour déplaire. Coup de chapeau à « The Rock » une nouvelle fois, qui arrive sans effort apparent à créer le personnage de cinéma qu’un Schwarzie n’a pas toujours réussi à incarner : le tas de muscles doté d’un sens de l’humour et d’un authentique talent d’acteur.

Publicités
 

23 réponses à “« AGENTS PRESQUE SECRETS » (2016)

  1. Kinskiklaus

    18 mai 2017 at 8 h 40 min

    On devine aisément les séquelles subies par le cerveau de Fred après son cycle consacré à Simone Signoret. Au bord du suicide, le pauvre Fred n’eut d’autre choix que de lâcher prise en adoptant la méthode Coué. D’alambiqué, son esprit s’est enfuit vers la facilité. Son cœur si dur au temps jadis s’est ouvert à tout, abandonnant aux oubliettes les vieilles rancœurs, prêt désormais à porter aux nues des œuvres telles que « AVP » ou « Agents presque parfaits ». Fred a perdu la raison: aidons-le, il a besoin de nous !

     
  2. walkfredjay

    18 mai 2017 at 8 h 44 min

    J’étais aveugle et maintenant je vois ! 😀

     
    • Kinskiklaus

      18 mai 2017 at 8 h 52 min

      Toi, t’as piqué des lunettes à John Nada ! (rires)

       
  3. Kinskiklaus

    18 mai 2017 at 8 h 51 min

    Je te charrie, l’ami ! Ton enthousiasme sur ce film m’intrigue. Déjà, l’affiche est un repoussoir. Sur celle-ci, on sent clairement que le petit black doit être aussi horripilant que, tu le cites, Chris Rock (ou Jamel Debbouze). Etant un grand admirateur de catch, j’ai toujours trouvé Dwayne Johnson aussi mauvais sur les rings que sur les écrans (hormis dans « No Pain No Gain »). Si je tombe dessus, pourquoi pas, mais c’est certain que j’irais à reculons. En même temps, j’imagine que de ton côté, tu n’vais pas grand enthousiasme non plus en enclenchant le dvd dans le lecteur, donc bon… Wait and see !

     
    • walkfredjay

      18 mai 2017 at 8 h 55 min

      Étant resté longtemps hermétique à l’image même de « The Rock », j’avoue que pour l’avoir vu dans quelques films, le gaillard m’a agréablement surpris par son côté extrêmement sympathique, son humour et son sens de l’autodérision permanente. Franchement, et à moins que je n’aie été dans une euphorie inexplicable pendant le visionnage, je recommande chaudement ce « CENTRAL INTELLIGENCE ». À condition de ne pas s’attendre à voir du Resnais, bien sûr !

       
  4. Kinskiklaus

    18 mai 2017 at 10 h 18 min

    Dans le genre « buddy movie », as-tu vu « The nice guys » ? L’un de mes coups de cœur de l’année passé.

     
  5. walkfredjay

    18 mai 2017 at 10 h 28 min

    Pas encore… Je note !

     
  6. Patrick

    18 mai 2017 at 11 h 30 min

    Je l’ai vu vu aussi, c’est un bon divertissement mais vite oublié sinon pour revenir à Dwayne Johnson c’est un bon successeur à Sly et Schwarzie contrairement au pataud Vin Diesel et je l’apprécie de plus en plus à chaque film par contre il n’a pas encore trouvé de rôle mythique à la Rambo ou Terminator…

     
    • Patrick

      18 mai 2017 at 11 h 31 min

      J’ai oublié pour revenir sur le titre français de je ne le trouve pas si nul que ça.

       
      • walkfredjay

        18 mai 2017 at 11 h 37 min

        Nul je ne sais pas, mais du genre à rebuter un certain public qui n’y verrait qu’une grosse comédie débile. Ce que le film n’est pas.

         
      • Patrick

        18 mai 2017 at 12 h 12 min

        Mais le titre original ne fait pas comédie du tout.

         
  7. walkfredjay

    18 mai 2017 at 12 h 16 min

    Non, sauf si on considère le double sens du mot « intelligence » qui n’est pas vraiment la qualité première des deux personnages ! 🙂

     
    • Patrick

      18 mai 2017 at 15 h 18 min

      Tiens je n’y avais pas pensé d’ailleurs au début je croyais que Johnson faisait semblant d’être un peu concon.

       
  8. JICOP

    18 mai 2017 at 14 h 19 min

    Hou la la , la vilaine affiche que voila mais on peut s’y laisser prendre .
    J’avais bien aimé the Rock dans  » Infiltré  » ou il était pas mal donc why not .
    Mais une question me taraude ; Dwayne Johnson ne jouait il pas déjà un ancien gros dans  » No pain no gain  » , ou c’est ma mémoire qui déraille ? .

     
  9. Daniel

    18 mai 2017 at 16 h 26 min

    A la rigueur par curiosité et parce que Johnson était vraiment bon dans  » No pain no gain » mais c est vraiment le genre de films ou même mes yeux dérapent sur l affiche. En plus se taper un énième clone de Chris Rock ( lui même clone d une tripotée d acteurs ) faut vraiment être dans un bon jour. En même temps j avais adoré a l époque  » Un flic a la maternelle  » alors…

     
  10. walkfredjay

    18 mai 2017 at 16 h 28 min

    À vous de voir. Moi, ce que j’en dis… 😉

     
  11. Kinskiklaus

    19 mai 2017 at 19 h 28 min

    Que de clichés ! Étonnant que SOS racisme (avec un « r » minuscule) n’ait rien trouvé à redire.

     
    • walkfredjay

      19 mai 2017 at 19 h 46 min

      Il faut savoir qu’en v.o., l’humour est encore plus lourd, puisque « Johnson » qui est le nom du comédien principal, est également un terme d’argot pour nommer le sexe masculin. Le zizi, quoi… 😉

       
  12. Kinskiklaus

    19 mai 2017 at 23 h 40 min

    « …« Johnson » qui est le nom du comédien principal, est également un terme d’argot pour nommer le sexe masculin. Le zizi, quoi… » C’qu’il y a de bien ici, c’est que j’apprends plein de choses ! Merci infiniment Fred, ton érudition n’a d’égale que ton sens du partage.

     
  13. Kinskiklaus

    19 mai 2017 at 23 h 54 min

    « Johnson » ne lui suffisait pas, il a fallu en plus que Môssieur ajoute « The Rock ». C’est d’une prétention… Notons qu’en France, nous eûmes les illustres Frédéric Dard et Raymond Barre.

     
  14. Edmond

    20 mai 2017 at 6 h 52 min

    kinskiklaus était comme Perrier hier soir ! Cela laisse présumer un week end festif

     
  15. Kinskiklaus

    20 mai 2017 at 8 h 15 min

    je ne comprends pas ton commentaire, Edmond.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :