RSS

« AMERICAN MARY » (2012)

01 Juin

MARYSpécialisées dans la série B d’horreur trash et ‘gore’ à tout petit budget, les sœurs Soska signent avec « AMERICAN MARY » un très bizarre mélange de la série « NIP/TUCK » et des fantasmes recyclés d’un Cronenberg. L’ambiance « canadienne » (alors que l’histoire est censée se dérouler aux U.S.A.) renvoie elle aussi à l’auteur de « VIDÉODROME ».

Katharine Isabelle joue une brillante étudiante en médecine violée par un de ses professeurs et se transformant en « chirurgienne vigilante » pour se venger d’horrible façon. Le scénario est hélas, complètement exsangue, ne dépasse jamais le stade du pitch et la mise-en-scène est étrangement primitive, figée, à la limite de l’indigence. Sans parler de la direction d’acteurs éprouvante de plusieurs seconds rôles aux personnages indéfendables. À peine retiendra-t-on Tristan Risk, transformée en affreuse caricature de Betty Boop par le bistouri.

Reste que l’idée demeure intrigante, que les séances de torture et/ou d’opérations clandestines sont particulièrement vomitives et que le personnage incarné par Katharine Isabelle prend vie grâce à la malice et à la présence exceptionnelle de cette comédienne devenue une icône de l’horreur, mais très sous-exploitée. Ici, elle porte le film sur les épaules et c’est uniquement à cause de sa présence qu’on parvient à tenir jusqu’au bout. On est partagé du début à la fin par un ennui assez phénoménal, une envie qu’il se passe quelque chose, et une certaine fascination pour le goût de ces étranges jeunes femmes (elles jouent également des jumelles désireuses de se faire opérer par notre héroïne pour échanger leurs bras gauches !) obnubilées par les situations extrêmes et malsaines, qui malgré leur évident manque de métier, finissent tout de même par imposer un style. Vraiment pas à mettre entre toutes les mains, donc, mais pour l’amateur de curiosités jusqu’auboutistes, « AMERICAN MARY » vaut un rapide coup d’œil sans en attendre monts et merveilles.

MARY2

DAVID LOVGREN ET KATHARINE ISABELLE

Publicités
 
 

Une réponse à “« AMERICAN MARY » (2012)

  1. Thomas

    1 juin 2017 at 10 h 01 min

    Je suis amoureux de Katharine Isabelle depuis Ginger Snaps !!!

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :