RSS

« LES SORCIÈRES DE SALEM » (1957)

14 Juin

SALEM2 copieAdapté par Jean-Paul Sartre d’une pièce d’Arthur Miller écrite en 1953, « LES SORCIÈRES DE SALEM » s’inspire de faits réels survenus dans le Massachusetts au 17ème siècle, dans une communauté protestante.

Passé le petit décalage de voir des comédiens français jouer des Américains, le film immerge rapidement dans son ambiance pesante, quasi-bergmanienne et place ses enjeux progressivement, jusqu’au procès. Raymond Rouleau (qui tient également le rôle central du juge, sans être crédité au générique) soigne sa photo, ses cadres, ses décors, il « tient » ses acteurs avec une telle poigne, qu’il dément la mauvaise réputation d’Yves Montand au début de sa carrière : dans la dernière partie, il annonce d’étonnante façon son interprétation dans « L’AVEU ». En fermier honnête, mais rejeté par sa femme puritaine et frigide (Simone Signoret) et tenté par une jeune fille sensuelle et délurée (Mylène Demongeot), il domine le film et son humanité lui évite les pièges du simple pamphlet anti-maccartiste qu’il aurait facilement pu être au final. Demongeot est exceptionnelle en simulatrice machiavélique, ses scènes de « possession » font froid dans le dos. Signoret laisse filtrer toutes les contradictions de son personnage ingrat avec une admirable rigueur. Autour de ce superbe trio, des visages familiers comme Pierre Larquey, Jean Gaven, Pascale Petit et même Michel Piccoli qui apparaît dans deux courtes scènes.

Une belle réussite que « LES SORCIÈRES DE SALEM » donc, qui n’a pour seul défaut – mais il est de taille – de durer trop longtemps : 145 minutes. La partie suivant le procès, l’emprisonnement et les états d’âme de Proctor semblent durer des heures et s’enlisent dans un traitement théâtral que le film avait réussi à éviter jusque-là. C’est vraiment dommage !

Mais cela demeure une œuvre austère et maîtrisée, esthétiquement admirable (photo de Claude Renoir) et un thème au sous-texte politique encore tout à fait valide aujourd’hui.

SALEM copie

MYLÈNE DEMONGEOT, YVES MONTAND ET SIMONE SIGNORET

Publicités
 

4 réponses à “« LES SORCIÈRES DE SALEM » (1957)

  1. Kinskiklaus

    14 juin 2017 at 8 h 36 min

    J’aime beaucoup Mylène Demongeot, comédienne souvent mal employée par bons nombre de réalisateurs. Une sorte de Brigitte Bardot avec infiniment plus de talent. Quand on pense qu’aujourd’hui, beaucoup de journalistes la présentent comme « la femme de Jacky Pic dans « Camping », c’est à pleurer. En lisant cette chronique, je m’aperçois que je n’ai jamais vu un film avec un Montand âgé de moins de 45 ans, à l’exception de « Le salaire de la peur ». En tous les cas, ce film me paraît bien alléchant.

     
    • Marc Provencher

      14 juin 2017 at 15 h 40 min

      Demongeot est très bien dans son RISI (un des rares qui ne soit pas humoristique de quelque façon), ‘UN AMOUR À ROME’ (1960). Pour ce qui est de « Brigitte Bardot avec infiniment plus de talent », tu dois ABSOLUMENT – si ce n’est déjà fait – voir Helen Mirren dans ‘AGE OF CONSENT’ (1967). Nana aussi gironde que court-vêtue ET membre de la Royal Shakespeare Company en même temps : le rêve.

       
  2. JICOP

    14 juin 2017 at 16 h 12 min

    Je n’étais pas bien sur ; mais j’ai vu le film .
    Ce qui m’a trompé , c’est la durée du film que tu indiques .
    En réalité , j’ai vu une version  » courte  » du film pour je ne sais quelle raison .
    En l’état , un film d’aspect théatral qui rappelle les grandes dramatiques télévisuelles des années 60 .
    Un peu statique mais une interprétation enfiévrée .
    2 eme vision obligatoire en version normale cette fois .

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :