RSS

« FAST & FURIOUS 5 » (2011)

19 Juin

FAST5 2Délocalisé à Rio de Janeiro, « FAST & FURIOUS 5 » réalisé par Justin Lin est un véritable festival de séquences d’action souvent sidérantes, de testostérone, teinté çà et là d’instants d’émotion. Mais pas trop ! On n’est pas des lopettes, non plus.

Si le scénario tient à peu près debout et enchaîne les rebondissements sans faiblir, la durée est tout de même excessive et les personnages sont un peu trop nombreux pour que l’intérêt ne s’éparpille pas vers la moitié du film. Mais cela demeure de l’entertainment de premier ordre, très bien photographié et monté. La longue scène de la poursuite des deux voitures traînant un coffre-fort derrière elles avec toute la police de Rio aux trousses est un morceau de bravoure époustouflant.

Côté casting, on est gâté. Si Vin Diesel est toujours aussi poseur et peu énergique, il trouve un alter-ego et Némésis adéquat en la personne de Dwayne Johnson, encore plus chauve et musclé que lui, en superflic aussi subtil et chaleureux qu’un T-Rex. Leurs affrontements valent le coup d’œil. Paul Walker et Jordana Brewster poursuivent leur idylle gentillette. Les rôles féminins ont une certaine épaisseur : Gal Gadot en ex-agent du Mossad et Elsa Pataky en fliquette brésilienne endeuillée. Les comparses comiques, qu’on finit par confondre, sont ce qu’il y a de plus faible.

FAST5

VIN DIESEL, GAL GADOT ET DWAYNE JOHNSON

À condition de le visionner sans attendre plus que ce qu’il a à offrir, ce 5ème opus de « FAST & FURIOUS » est tout à fait recommandable. Les extérieurs de Rio sont extrêmement bien utilisés et – bien qu’il n’apparaisse finalement pas très souvent – « The Rock » est un très bon ajout dans les « récurrents » de la franchise. On l’a rarement d’aussi mauvaise humeur que dans ce rôle où il ne décroche qu’un seul et unique sourire et ne s’octroie même pas un « one liner ».

Publicités
 

63 réponses à “« FAST & FURIOUS 5 » (2011)

  1. Thomas

    19 juin 2017 at 7 h 40 min

    la façon dont Johnson exécute le bad guy avec un froid « This for my men » lorsdu final est très « Bronsoniènne ». La saga a vraiment pris un nouveau départ « bigger & louder » avec son arrivée et la futur Wonder Woman est vraiment sublime

     
    • walkfredjay

      19 juin 2017 at 7 h 43 min

      Absolument ! Il le flingue en passant, sans même le regarder, alors qu’il agonise au sol… 🙂

       
  2. Kinskiklaus

    19 juin 2017 at 8 h 43 min

    Vin Diesel et Dwayne Johnson réunis dans un même film : mon pire cauchemar devenu réalité. Vin Diesel…je me demande toujours si c’est un acteur où un déménageur breton qui s’est perdu sur le tournage. Mathieu Kassovitz garde un excellent souvenir de lui pour son film « Babylon A.D ». Le réalisateur s’est récemment mis à la boxe, je ne serais pas contre un petit combat entre les deux. Sérieusement, je comprends aisément qu’on puisse être fan de « The Rock », il dégage quelque chose, son charisme est indéniable et son capital sympathie est indiscutable. Tout le contraire de Vin Diesel qui traîne derrière lui une sale réputation de gros pachyderme idiot et susceptible, au jeu aussi varié qu’une statue repeinte par les pigeons. Mais comment peut-on être fan de ce mec-là ?

     
    • walkfredjay

      19 juin 2017 at 9 h 03 min

      Gros mystère Vin Diesel, oui ! Mauvais acteur, pas photogénique, plutôt antipathique… Il rejoint pour moi les Seagal et Norris dans l’incompréhension.

       
    • lemmy

      20 juin 2017 at 14 h 20 min

      Je confesse être un grand fan de ses « Riddick », au premier et au second degré. Son personnage dans « Riddick » est à peu près le même que dans ses Fast & Furious et XXX : le type invincible, sûr de lui, au-delà du réel. Mais là, ça passe parfaitement car il n’est pas humain, et pas de hip-hop, ou de frime bling bling.

       
  3. Kinskiklaus

    19 juin 2017 at 9 h 34 min

    Ah non, je ne te rejoins pas sur le dernier point, je peux comprendre qu’on puisse être fan de Seagal ou de Norris. Non mais Vin Diesel, franchement. En plus, il est laid comme un pou, non ? J’imagine mal un poster à son effigie au dessus du lit d’une jeune fille. Bref, il en faut pour tous les goûts mais j’imagine mal cet acteur évoluer positivement. En revanche, je pense effectivement qu’il finira comme Seagal à enchaîner les films DTV.

     
    • Patrick

      19 juin 2017 at 12 h 34 min

      De toute façon en dehors de cette saga il n’a pas de succès.

       
    • JICOP

      19 juin 2017 at 13 h 06 min

      Diesel.
      Je l’avais bien aimé dans  » Pitch black « .
      Après, il a rejoint gentiment la galerie des bovins à la Channing Tatum malgré un passage chevelu chez l’auguste Sidney Lumet.

       
      • Patrick

        19 juin 2017 at 16 h 40 min

        Je n’avais pas trouvé Pitch black à mon goût.

         
      • JICOP

        19 juin 2017 at 17 h 02 min

        Ah oui.
        J’avais bien aimé.
        Une bonne petite série b qui faisait bien avec peu.
        Diesel y était bien employé, sans trop de dialogues et jouant à l’économie.

         
      • Seb

        19 juin 2017 at 17 h 18 min

        Pas du tout aimé non plus. Le film tourne affreusement en rond dans des séquences nocturnes la plupart du temps illisibles. Un vrai pensum et je ne mentionnerai pas la « performance » de Diesel pour rester poli. Du coup, jamais été tenté par les deux autres volets.

         
      • Patrick

        19 juin 2017 at 19 h 24 min

        Même avis que Seb beaucoup de scènes illisibles dans l’obscurité et un Vin Diesel comme souvent balourd de plus l’ensemble est peu original.

        Pas vu les suites non plus.

         
      • walkfredjay

        19 juin 2017 at 21 h 28 min

        Le problème, c’est que l’obscurité est le sujet même de « PITCH BLACK » !

         
      • Seb

        19 juin 2017 at 23 h 16 min

        Oui, c’est vrai que c’est l’idée même du pitch (!) ; après, un peu plus de talent et de gnaque derrière la caméra auraient pu rendre l’exécution plus intéressante…

         
  4. walkfredjay

    19 juin 2017 at 9 h 41 min

    J’ai vraiment du mal avec Seagal ! 😀

     
    • Kinskiklaus

      19 juin 2017 at 10 h 30 min

      J’ai beaucoup de mal aussi hein, j’te rassure. Je parie mas chemise à fleurs qu’il a le même chirurgien capillaire que Travolta. C’est à la mode la perruque au cirage noir.

       
      • walkfredjay

        19 juin 2017 at 10 h 33 min

        C’est un peu comme si Richard Anthony s’était mis au judo !

         
      • JICOP

        19 juin 2017 at 13 h 00 min

        Bon. OK, Seagal à abusé un peu trop du beurre de cacahuète comme sa majesté Elvis mais dans les années 90 quand il fut mince, il était fabuleux en distributeur de gnons et torgnoles.
        Je revois encore avec émotion la fameuse scène du billard dans  » justice sauvage  » de John Flynn ou Steven réduit à pas grand chose une demi-douzaine d’assaillants à coups de queues de billards et de boules ecrase-nez.

         
    • lemmy

      20 juin 2017 at 14 h 22 min

      Oh, comme j’ai envie de le voir ce Seagal !

       
  5. Seb

    19 juin 2017 at 9 h 53 min

    J’étais en séjour à L.A. quand je l’ai vu et je me souviens m’être endormi un peu après le début pour me réveiller un peu avant la fin, sans doute uniquement grâce à la violence du DTS lors des derniers « morceaux de bravoure »…

     
    • Kinskiklaus

      19 juin 2017 at 10 h 49 min

      Tu viens de me flanquer un fou rire, Fred !!!

       
  6. Kinskiklaus

    19 juin 2017 at 10 h 28 min

    « J’étais en séjour à L.A…. »Quel frimeur, ce Seb ! Veinard, va !

     
  7. Seb

    19 juin 2017 at 10 h 55 min

    Si le courant passe entre nous, Klaus, qui sait peut-être un jour je t’inviterai à siroter une coupe de Moët et Chandon avec George et Amal dans ma résidence secondaire à Mulholland Drive.

     
  8. Kinskiklaus

    19 juin 2017 at 11 h 14 min

    Moët et Chandon se situe à Epernay. C’est juste à côté de chez moi, j’en bois au petit déj depuis mes six ans, alors merci bien ! « Si le courant passe entre nous… » Désolé Seb, je n’appartiens pas à ce bord-là mais ta proposition à mon endroit était yummy, merci. Tu devrais tenter ta chance avec ton copain George …

     
    • Seb

      19 juin 2017 at 11 h 25 min

      Ah ? Il me semblait avoir réceptionné des signaux clairs çà et là, pourtant. Enfin bon, si jamais tu changes un jour d’avis…

       
      • Kinskiklaus

        19 juin 2017 at 11 h 41 min

        Salaud ! En même temps, je dois à un homosexuel ma plus belle déclaration d’amour reçue à ce jour : « T’as tellement de qualités … En fait, ton seul défaut, c’est d’être hétéro. » Excusez du peu ! Incroyable comme Vin Diesel nous inspire ce matin !

         
  9. Kinskiklaus

    19 juin 2017 at 11 h 21 min

    C’est marrant que tu fasses ces associations Seb car, et c’est la vérité vraie, lors du mariage entre George et son avocate fut servi, lors du repas suivant les noces, du champagne fabriqué à 5 kilomètres de chez moi, le champagne Alain Navarre, viticulteurs que je connais. Enfin bref, revenons à « Fast and furious 5 » (le problème c’est que je n’ai rien à en dire alors je brode !)

     
    • Seb

      19 juin 2017 at 11 h 27 min

      « […] je brode »
      Ah eh bien tu me rassures, Klaus ! Ils ne sont donc pas tombé du ciel, ces signaux que j’ai réceptionnés… 😀

       
  10. Miguel

    19 juin 2017 at 11 h 35 min

    C’est pas un film de tapettes. Je l’ai vu il y a quelques temps et j’trouve qu’il y a quand même trop de scènes de tapettes. Vin et Dwayne ils ont la Subaru… t’as pas la Subaru… t’es une tapette !

     
    • Kinskiklaus

      19 juin 2017 at 11 h 44 min

      M’en fiche, j’ai pas le permis. Moi, j’ai toujours entendu dire que les mecs qui vouent une passion démesurée à leur bagnole sont des homosexuels refoulés.

       
      • Miguel

        19 juin 2017 at 12 h 09 min

        seulement ceux qui ont pas la Subaru

         
      • JICOP

        19 juin 2017 at 17 h 27 min

         » cornecul de la mère molle  » comme le clamait Noël Roquevert.
        J’aime beaucoup mon coupé Japonais.
        Tu me mets le doute, Klaus 🙂

         
  11. Kinskiklaus

    19 juin 2017 at 11 h 51 min

    Fred, je suis très étonné que tu n’aies pas évoqué dans ces lignes l’absence dans cet opus de la carrosserie de Michelle Rodriguez…

     
    • JICOP

      19 juin 2017 at 13 h 11 min

      Absolument.
      Michelle.
      Partie se mettre à nu dans le dernier Walter Hill..

       
      • Kinskiklaus

        19 juin 2017 at 17 h 14 min

        Merci pour l’info ami Jicop, par curiosité journalistique je suis allé vérifier ton information. Boudiou ! Y a pas à dire, elle est quand même ben roulé la p’tite ! Mais je vous la laisse, trop garçon manqué pour moi.

         
      • JICOP

        19 juin 2017 at 17 h 23 min

        Je n’en attendais pas moins de toi mon Klaus 😉
        C’est vrai ça manque un peu de cette féminité que j’aime tant, mais quand elle se décide à sourire quand elle est torturée par exemple, elle a un certain charme.

         
      • Seb

        19 juin 2017 at 18 h 14 min

        Te bile pas, Jicop, on a fini par cerner Klaus: il préfère les hommes avec une pointe de féminité que les femmes avec quelques grammes de testostérone. Remarque, il y a parfois des circonstances atténuantes: j’ai vu Dallas Buyers Club il y a quelques jours (d’un ennui mortel avec une photo jaune pisseux, à fuir) et je n’ai pu m’empêcher d’y trouver Jared Leto mille fois plus sensuel que Jennifer Garner. Je mets au défi quiconque de penser le contraire !

         
  12. Patrick

    19 juin 2017 at 12 h 39 min

    J’ai vu le dernier opus en salles et c’était moyen, dans l’ensemble c’est une saga moyenne, ceux réalisaient pas Justin Lin à l’exemple de Vin Diesel manquent de 2nd degré, Statham et The Rock sont nettement plus charismatiques.

    Le meilleur est surement celui de James Wan.

     
    • Kinskiklaus

      19 juin 2017 at 19 h 03 min

      Pour ma part, Seb, je l’avais trouvé plutôt pas mal ce « Dallas Buyers Club ». Quant à tes attirances pour Jared Leto, elles t’appartiennent. Je n’ai jamais été en admiration devant la supposée beauté de Jennifer Garner mais disons qu’entre les deux, question praticité, y a pas photo. Jared Leto, hormis les mouilleuses de 14 piges qui vénèrent son charisme (hum hum) en tant que chanteur, il n’intéresse pas grand monde. J’ai beau être hétéro (il va finir par me faire douter ce c..), moi qui suis un fan absolu de David Bowie, c’était quand même quatre chose.

       
      • Seb

        19 juin 2017 at 20 h 00 min

        « J’ai beau être hétéro (il va finir par me faire douter ce c..) »
        Tu vois, Klaus, BDW2 est thérapeutique pour toi. Cesse de refouler tes pensées les plus enfouies, tu es auprès d’amis tout entiers à ton écoute ! 😀

         
  13. Kinskiklaus

    19 juin 2017 at 13 h 13 min

    Je n’en ai vu aucun jusqu’à présent. Dans mon esprit, donc je peux me tromper, l’intérêt de cette saga réside avant tout dans les cascades en bagnole. Question : a-t-on droit dans ces films à des overdoses d’effets spéciaux numériques ou à des cascades à l’ancienne ? Je pense malheureusement connaître la réponse, mais là aussi je peux me tromper.

     
    • Seb

      19 juin 2017 at 13 h 45 min

      Si tu veux l’avis d’un cinéphile de goût de ma trempe, Klaus, tu ne rates pas grand chose. Le volet réalisé par James Wan est le seul devant lequel j’ai tenu jusqu’au bout mais ça n’en fait pas un film bien folichon pour autant – c’est d’ailleurs là qu’on voit qu’avec un cinéaste honorable aux commandes, une saga de ce type peut subitement passer du nazebroque au correct. Oui, c’est essentiellement le problème de ce genre de produit hollywoodien aseptisé et sans aucune prise de risques, en sus d’un cast essentiellement composées de grosses endives fadasses: CGI ou pas, on ne ressent aucune tension, aucun danger devant les cascades. Je ne dirais pas que ça s’est totalement perdu car on trouve encore une relative authenticité dans les séquences d’action du dernier Mad Max, de la saga Bourne ou des derniers James Bond, par exemple. Mais dans l’ensemble, quand je vois ou revois une cascade dans à peu près n’importe quel film des années 70, 80 et début 90 (en gros de French Connection à Une journée en enfer), je me dis que ça a mille fois plus de gueule que les mornes carambolages de Vin et sa clique !

       
      • walkfredjay

        19 juin 2017 at 13 h 56 min

        Deux réflexions sur les films de la saga que j’ai pu voir : primo, je ne suis pas sûr que j’aurais été aussi indulgent si je les avais vus en salles (il m’arrive, je le confesse, d’accélérer pendant les poursuites durant 15 minutes), deuxio, je les vois comme des produits style fast food et non des oeuvres à part entière. Un peu comme on écoute de la musique d’ascenseur ou un piano-bar. Des images en couleur qui font beaucoup de bruit, en somme ! Pour ce que c’est, ça tient debout… Mais il ne faut pas trop gratter !

         
      • Kinskiklaus

        19 juin 2017 at 13 h 58 min

        On est d’accord, et pas qu’un peu ! (je ne me mouille pas beaucoup en prédisant qu’ici, tout le monde le sera !). Le goût de ta trempe ? Arrête de me dragouiller Seb, ça suffit maintenant !

         
  14. Thomas

    19 juin 2017 at 13 h 27 min

    malheureusement il y a de plus en plus de CGI et de moins en moins de vrais cascades ,c’est encore plus flagrant dans le dernier sortie (le huitième !!!).
    Pour Vin Diesel, je nuancerais les critiques sur sin jeux d’acteurs.Il est vraiment excellent dans la trilogie Riddick (un des rares nouveaux héros de la science fiction modernes) et il est très bien dans le superbe dernier film d’Ang Lee, Un Jour Dans la Vie de Billy Lynn

     
  15. Kinskiklaus

    19 juin 2017 at 14 h 03 min

    Yep Fred, sans même en avoir vu un seul, je pense exactement la même chose. Mais très honnêtement, je fais une overdose de CGI. Pour un film de science-fiction passe encore, pour un film se déroulant de nos jours ou dans un futur proche, j’en viens presque à boycotter systématiquement. Les bandes-annonces me suffisent généralement amplement. Thomas, effectivement, j’avais trouvé « Pitch Black » bien fichu à l’époque même si je ne me souviens pas d’y avoir trouvé le jeu d’acteur de Diesel éclatant. Pour le dernier Ang Lee, je ne connaissais pas du tout avant que tu m’en parles. Pourquoi pas, je ne demande qu’à être épaté par cette « grosse endive » de Vin Diesel.

     
    • walkfredjay

      19 juin 2017 at 14 h 06 min

      Personnellement je l’avais trouvé épouvantable dans le Lumet.

       
      • Kinskiklaus

        19 juin 2017 at 15 h 04 min

        Pas vu mais je me marre en découvrant sur wikipédia cette anecdote : l’acteur initialement choisi pour interpréter le rôle joué au final par Vin Disesel était : Joe Pesci ! Je me demande si cette info est vraie, ça paraît tellement énorme !

        -« Bon les gars, Joe Pesci a décliné l’offre, vous proposez qui pour le remplacer ? »

        -« Hummmm, Danny DeVito ? »

        -« Pas disponible, il a un tournoi de golf la semaine prochaine avec Jack Nicholson. »

        -« Hummmm, Verne Troyer ? »

        -« Pas mal, pas mal. T’as pas son sosie en plus grand ? »

        -« Vin Diesel ! »

        -« Parfait ! »

         
  16. Seb

    19 juin 2017 at 15 h 47 min

    « […] je ne suis pas sûr que j’aurais été aussi indulgent si je les avais vus en salles »

    Pour ma part c’est justement en salles que la pilule de ce genre de produit peut encore passer à la rigueur, avec le grand écran, le système sonore bourrin, le public un peu désinvolte, etc. Chez soi devant son petit (ou grand) plasma, même avec les potos et les binouzes, je trouve ça mortellement chiant. Après, ça n’engage que moi !

     
  17. Kinskiklaus

    19 juin 2017 at 17 h 19 min

    Seb ou la modestie assumée : pas du genre péquenaud à mater ces films avec une binouze à la main. Môssieur les découvre dans un cinéma à L.A. N’empêche, c’est mieux de les voir chez soi, bien peinard, ça évite de devoir se taper les hordes de kékés qui ne jurent que par ces films bourrins. En même temps, c’est sûrement mieux que les 30 derniers Godard.

     
    • Seb

      19 juin 2017 at 18 h 07 min

      Quel jaloux ce Kinskiklaus ! Je suis sûr que t’oses pas te déplacer en salles juste parce que tu ressembles comme deux gouttes d’eau à Vincent D’Onofrio dans Men in Black et que t’as peur de te faire péta par des kékés, na ! Oui, j’aime beaucoup l’expérience en salles mais faut pas pousser: dans ma région de péquenauds les films à la carte se résument généralement au dernier Dany Boon, au septième Kung-Fu Panda ou encore au reboot d’Avengers donc autant dire que je vais en moyenne au cinéma toutes les 4 ou 5 lunaisons.

       
      • Kinskiklaus

        19 juin 2017 at 18 h 23 min

        Tu sais quoi, Seb ? T’es qu’un snob ! Na ! Tu sais, c’est pareil par chez moi, qui dit petite ville de province dit films à 90% pour kékés. Et quand je suis en balade dans Paris, je déteste m’enfermer dans un cinéma. Ça ne m’est arrivé qu’une fois, comme souvent je passais la nuit à errer dans Paris faute de trains pour le retour, je me suis un jour retrouvé dans un cinéma porno à Pigalle pour aller y piquer un roupillon vers 3 heures du matin. J’étais peinard, je faisais mon Travis Bickle jusqu’à ce qu’un gros moustachu vienne s’asseoir à côté de moi. J’ai abandonné l’idée de pioncer. Bref. Donc pareil, je ne vais quasiment jamais au cinéma. La dernière fois, c’était pour « La vénus à la fourrure » de Polanski. Le film était pas terrible mais j’étais en plus que charmante compagnie donc c’était très bien.

         
      • Seb

        19 juin 2017 at 20 h 10 min

        Eh ben c’est malin, à force de tendre des perches à Klaus on se retrouve devant des confess(es) dignes de Paris Match… c’est promis, j’arrêterai de te brancher sur le glabre Leto: je sais désormais que Tom Selleck, Ben Turpin ou Patrick Chesnais sont dans ta lorgnette, mon coquin !
        Blague à part, j’avais trouvé cette Vénus à la fourrure pas trop mal quant à moi. Par essence théâtreuse, certes, et un peu laborieuse par moments mais il s’en dégageait une certaine grâce fanée, un peu à l’image d’une Emmanuelle Seigner plus vraiment dans la fleur de l’âge. Il faut dire que je ne suis pas du tout un aficionado de Polanski donc peut-être que j’ai des avis un peu marginaux sur sa filmo: je préfère Pirates à Chinatown par exemple.

         
  18. Daniel

    19 juin 2017 at 17 h 54 min

    Donc si j’ ai bien compris quitte à voir des bœufs autant se promener dans les champs au moins c’ est gratuit ! Les jeunes adorent cette saga , bluffés par les  » magnifiques » poursuites automobiles et si tu leur passent  » French Connection » ou  » Bullitt » tu vas entendre un concert de baillement qui fera autant de bruit que la bande son de ce film…. Les valeurs se perdent..sic… Et Kinskiklaus qui pense que les passionnés de voitures sont des homos refoulés , moi qui travaille dans l univers de la moto depuis trente ans je n’ ose même pas imaginer ce qu’ il pense de moi…Sale journée , les gars, sale journée !

     
    • Kinskiklaus

      19 juin 2017 at 20 h 22 min

      J’aime justement trop Polanski pour pouvoir pleinement apprécier un film « banal » comme « La venus à la fourrure ». Loin d’être nul, le film aurait pu être réalisé par n’importe quel tâcheron officiant habituellement sur « Camping Paradis » sur TF1. Polanski, pendant longtemps possédait une patte unique dans le cinéma français, il l’a définitivement perdu depuis une trentaine d’années. Les sujets traités tiennent la route, la mise en scène, non.

       
  19. Kinskiklaus

    19 juin 2017 at 18 h 06 min

    « Et Kinskiklaus qui pense que les passionnés de voitures sont des homos refoulés , moi qui travaille dans l univers de la moto depuis trente ans je n’ ose même pas imaginer ce qu’ il pense de moi…Sale journée , les gars, sale journée ! » J’avais le choix entre cette direction ou dire que les passionnés de voitures consacrent tellement de temps à chouchouter leurs voitures qu’ils sont des cocus en devenir. Les motos, attention, c’est pas pareil, Daniel. Deux roues, ça change tout. Y emmerd… tout le monde sur la route, ils vénèrent Hallyday, mais on leur pardonne car ce sont généralement des gentils gars. Très gentils même. Très très très gentils. Très tactiles. Vêtus et gantés de cuir…la béquille toujours joyeuse…ils avalent des kilomètres…de route, se tapent sans arrêt sur l’épaule et se pincent les fesses pour se féliciter…Non non non, Daniel, les motards, c’est pas du tout pareil, mon lapin !

     
    • Edmond

      20 juin 2017 at 17 h 09 min

      ils avalent des kilomètres…de route sans être bi !

      Désolé je sors

       
    • Daniel

      20 juin 2017 at 18 h 05 min

      Tous les clichés sont dans ton com.,Kinskiklaus , je crois qu’ il n en manque aucun . La mauvaise réputation faite aux motard depuis le film  » L équipée sauvage » perdure encore et toujours. Les temps ont changé depuis et heureusement car ce film a fait beaucoup de mal aux amateurs de deux roues. En ce qui me concerne c’ est plutôt les tout terrains et les motos vintage qui m occupent , loin des motards qui font briquer leurs Harley pour les sortir le dimanche entre 11heures et midi ! Et question motos je préfèrerais discuter avec Lee Marvin ( qui soit dit en passant a dû passer le permis pour ne pas être ridicule devant Brando avant de devenir un accroc des « bajas » ) qu’ avec Hallyday ou plus moderne avec Guillaume Canet , grand connaisseur en deux roues, qui ne se la pète pas en prenant la pose! Sinon c’ est vrai , on a la  » béquille joyeuse  » , on aime les beaux carénages ….mais pas besoin d’ être motard pour ça !

       
      • Kinskiklaus

        20 juin 2017 at 18 h 14 min

        Mais je blaguais mon Daniel, justement, j’usais et abusais de clichés pour te faire sortir de tes gonds! J’adore les motards en plus ! En revanche, je déteste les utilisateurs de Quad qui bousillent la nature et se fichent bien des gens qui aiment s’y baladent.

         
    • walkfredjay

      20 juin 2017 at 17 h 21 min

      Cette franchise me passionne tellement que je ne savais même pas qu’elle avait dépassé le n°1 !

       
      • Patrick

        20 juin 2017 at 19 h 31 min

        Pour xXx je me suis arrêté au 1er.

         
  20. Kinskiklaus

    20 juin 2017 at 17 h 22 min

    Merci de me gâcher la journée, Patrick !

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :