RSS

« THE PUNISHER » (1989)

23 Juin

PUNISH2« PUNISHER » est un personnage de comic-book Marvel, né en 1974 de la plume de Stan Lee. La même année que la sortie en salles de « UN JUSTICIER DANS LA VILLE », donc, ce qui n’est probablement pas une coïncidence, car le héros est un mélange de Paul Kersey en plus jeune et de Batman en moins déguisé.

Cette première adaptation produite en Australie ressemble à s’y méprendre aux nanars de la Cannon de cette période. Dans la thématique comme dans le look. La réalisation de Mark Goldblatt est d’une platitude inouïe, le dialogue d’une indigence phénoménale et les séquences d’action font peine à voir. Si imposant physiquement dans « ROCKY 4 » quatre ans plus tôt, Dolph Lundgren teint en noir, ressemble ici à un vampire enrhumé sous Lexomil. L’œil endormi, le jeu catatonique, il ne parvient pas une seconde à créer une silhouette iconique dont avait tant besoin le film et s’avère d’une transparence invraisemblable. Même chose pour ses partenaires habitués à cachetonner comme Jeroen Krabbé en mafieux et Lou Gossett, Jr. en ex-coéquipier ronchon.

Ça tire dans tous les coins, ça explose au moindre petit choc entre deux véhicules, les couteaux volent et se plantent dans les gorges et les coups de tatane sont légion, vu que les méchants sont des yakuza tellement vicieux qu’ils kidnappent les enfants des mafiosi italiens !

PUNISH

DOLPH LUNDGREN

Il n’y a guère matière à épiloguer sur « PUNISHER ». C’est de la série B bas-de-gamme, pas même drôle au second degré tant c’est ennuyeux et mal fichu. La seconde tentative de porter le personnage à l’écran ne sera pas plus convaincante. Seule la troisième – sans être une merveille – parviendra à peu près à quelque chose de regardable. La meilleure incarnation du héros au T-shirt à tête de mort se fera, semble-t-il, à la TV dans les séries « DAREDEVIL » et « THE PUNISHER » sous les traits de Jon Bernthal.

Publicités
 

10 réponses à “« THE PUNISHER » (1989)

  1. Kinskiklaus

    23 juin 2017 at 8 h 23 min

    Découvert tout môme durant ma courte période « comics ». J’avais été extrêmement déçu, pis vous savez, quand on est gosse, c’est tout bête mais personne ne me contredira, on aime bien que le héros transposé à l’écran soit vêtu de la même façon que dans les bédés, or, ici le Punisher ressemble davantage à Daniel sur sa moto qu’au type dans les vignettes de mon enfance. Jamais revu, aucun souvenirs. Mais attention, le film possède encore aujourd’hui une horde de fans à travers le monde. Pour ceux que ça intéresse, l’éditeur français « ecstasy of films » l’a sorti l’année dernière en DVD et Blu-Ray, superbes éditions agrémentés de plein de bonus originaux spécialement conçus pour cette édition. Du très bon boulot. Chez ce même éditeur paraîtra en fin d’année un coffret ultra collector de « Re-Animator ». Je fais un peu de pub car je trouve que cet éditeur fait un boulot formidable en sortant chaque année plusieurs pépites cultes ou oubliées. Cocorico !

     
    • walkfredjay

      23 juin 2017 at 8 h 28 min

      Autant je comprends parfaitement qu’il y ait un « culte » autour de « RE-ANIMATOR » que tu cites, autant celui – bien réel – suscité par ce « PUNISHER », me laisse médusé.

       
  2. Seb

    23 juin 2017 at 8 h 34 min

    Jamais vu cette adaptation-là mais il est vrai que la version de 2004 était assez désastreuse et celle sortie quelques années plus tard un poil moins déshonorante sans être mémorable pour autant. Sans connaître à fond le « comics » j’en ai parcouru un ou deux tomes et c’est d’une toute autre envergure !

     
  3. Thomas

    23 juin 2017 at 9 h 01 min

    je te trouve dur avec le sympathique Dolph Lundgren qui assure vraiment dans les scènes d’action.Le film bénéficie aussi d’une superbe méchante incarnée par l’impressionnante Kim Miori. D’ailleurs le final chez les yakuza a sans inspiré la fameuses séquence dans la Maison des Feuilles Bleues dans Kill Bill partie 1. La confrontation finale entre Dolph et Krabbe sous les yeux de son fils est pas mal non plus ,sans oublier la dernière réplique du Punisher au gamin de 10 ans « si tu suis le chemin de ton père, je reviendrais pour toi » !!!

     
  4. lemmy

    23 juin 2017 at 10 h 25 min

    J’ai de l’affection pour ce film, comme on peut avoir de l’affection pour un bon vieux chien pouilleux. Je suis de ceux qui ont financé l’édition collector d’Ecstasy blu-ray et qui voulaient revoir ce film depuis un bail. Et je n’en ai pas été déçu, à ma grande surprise, peut-être à cause du ton uniforme de tous les films super-héroïques que je continue à dévorer, au risque du gavage.

    Surprise, Lundgren avec les Nuls pour « Le Pleurnisher », grandiose : https://www.youtube.com/watch?v=7zzwnFqNKQQ

    Effectivement, Jon Bernthal dans la saison 2 de Daredevil est excellent et sa propre série est à sortir sous peu…

     
  5. Kinskiklaus

    23 juin 2017 at 11 h 07 min

    Merci lemmy pour le sketch des Nuls, jamais vu avant pour ma part. C’était con mais tellement bien !

     
  6. CMF

    24 juin 2017 at 19 h 38 min

    De par son ton parfois grave et mélancolique, ses inspirations du côté des films d’exploitations des années 70 plutôt que du cinoche d’action 80’s, ce « Punisher » est une petite pépite encore incomprise et pourtant en avance sur certains blockbusters tels que « Dark Knight ».

    Pour ses fans comme pour ses détracteurs, je recommande vivement de lire le livre making of « Punisher : L’Histoire secrète » qui complète l’édition Blu-ray et détaille toutes les étapes de production du film…

     
  7. Kinskiklaus

    24 juin 2017 at 21 h 45 min

    Certes, je n’en garde qu’un lointain souvenir, et pas des meilleurs, mais de là à penser que ce « The Punisher » est une « …pépite encore incomprise… », faut peut-être pas pousser Mémé dans les orties de Tata. On aime ou on aime pas, mais prétendre que c’est une oeuvre incomprise me semble un peu présomptueux. C’est pas du Fellini, non plus ! J’ai entendu le plus grand bien de ce livre mais il s’adresse exclusivement aux fans du livre.

     
    • CMF

      24 juin 2017 at 22 h 02 min

      Je fais un peu de la provoc’ mais à peine, je veux juste dire que si on le regarde bien en le comparant à d’autres films de son temps, celui-ci fait un peu ovni par certains côtés…

      Justement, comme certains l’ont remarqué, on peut apprécier le livre même si on aime pas le film si on s’intéresse à cette époque ou aux histoires de tournage 😉

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :