RSS

« SILENCE » (2016)

28 Juin

Depuis « CASINO » qui date de déjà deux décennies, le fan des débuts de Martin Scorsese a un peu de mal à suivre aveuglément le « maestro » cinéphile aux obsessions récurrentes.SILENCE

Une tentative du côté de « SILENCE » confirme la rupture. Situé dans le Japon du 17ème siècle, le film suit deux jeunes prêtres jésuites portugais partis à la recherche de leur mentor, Liam Neeson, disparu depuis des années.

Le moins qu’on puisse dire est que Scorsese ne fait pas dans le touristique ou la belle image à la manière de « MISSION », par exemple ! Entièrement tourné dans des extérieurs pluvieux, tristes à mourir, ou dans des cabanes misérables, le scénario n’est au fond qu’un interminable (160 minutes et des poussières !) dialogue entre Andrew Garfield un des prêtres et ses tourmenteurs nippons qui veulent l’obliger à renier sa foi et ne cherchent qu’à éradiquer définitivement le christianisme de leurs terres. Quelques fulgurances de violence, une décapitation par ci, une scène de torture par là, apportent un peu d’animation de temps en temps, mais l’ensemble demeure cérébral, pesant, inerte. Le film ne prend vraiment corps qu’avec l’apparition de Neeson, qui a renoncé à tout ce qu’il était auparavant pour devenir réellement japonais et dont les arguments pour convaincre le jeune prêtre de l’imiter sont tout à fait recevables.

Il faut se sentir très concerné par le thème, c’est-à-dire le « silence » de Dieu, qui fait douter les plus dévots, et qui fut développé par Ingmar Bergman dans « LES COMMUNIANTS » (chroniqué sur « BDW2 »), pour se passionner pour « SILENCE ». D’autant plus que Garfield, omniprésent jusque dans la voix « off » est bien sympathique, mais joue toutes les situations sur une même tonalité. Seul Neeson, qui accuse soudainement son âge, accroche l’intérêt dans un rôle complexe, ambigu.

À voir seulement si on se sent des affinités avec le sujet, donc. Car dans le cas contraire, on n’est pas très loin du pensum assommant.

Publicités
 

14 réponses à “« SILENCE » (2016)

  1. Seb

    28 juin 2017 at 7 h 35 min

    Eh bien, un texte de plus qui me donne envie de faire définitivement l’impasse sur ce Scorsese ! De toute façon ce cinéaste me laisse complètement indifférent à quelques exceptions près. Je préfère de loin me replonger dans Les communiants de Bergman pour ce qui est d’aborder la question de ce fameux « silence », effectivement.

     
  2. Marc Provencher

    28 juin 2017 at 13 h 38 min

    Je vais le voir, mais uniquement pour pouvoir dire ensuite que le Shinoda de 1973 est bien meilleur !

    En passant, le roman de Shusaku Endo, écrivain catholique qui est un peu le pendant nippon de Graham Greene, est un chef-d’œuvre.

     
    • JICOP

      28 juin 2017 at 15 h 13 min

      Merci des conseils Marc .
      Si je tombe sur le Shinoda …

       
  3. walkfredjay

    28 juin 2017 at 13 h 46 min

    Eh bien « SILENCE » est l’équivalent dans le ratage de « DIEU EST MORT », dans ce cas !

     
  4. JICOP

    28 juin 2017 at 15 h 11 min

    Ah zut moi qui pensais effectivement que Scorsese allait filmer de sompteux paysages Japonais dont je raffole au cinema .
    J’avais quand meme envie de voir le film malgre les critiques ( generalement bouffeurs de cures donc pas objectifs sur un tel sujet ). Les memes qui avaient pris le pourtant superbe  » Mission  » avec des pincettes de peur d’etre transformes en grenouilles de benitiers mais la , ca risque d’etre long .
    Tant pis , je tenterai le coup . Apres une integrale  » fast and furious  » par exemple pour faire penitence :).

     
    • Kinskiklaus

      28 juin 2017 at 18 h 36 min

      Malgré toutes les mauvaises critiques, je sais que je verrais ce film, davantage pour son sujet que pour le nom de Scorsese. Il m’attire, allez savoir pourquoi !

       
  5. Patrick

    28 juin 2017 at 15 h 56 min

    Un film beau et intéressant mais qui a ses longueurs par moment.

    A voir au moins une fois, à savoir que ce roman a d’abord été adapté par le cinéma japonais mais dans une version qui m’a moins touché.

     
  6. Corey

    28 juin 2017 at 17 h 15 min

    Pour moi, ça sera merci, au revoir. C’est donc pour ce film que Neeson a tant maigri…

     
  7. Claude

    28 juin 2017 at 18 h 23 min

    Rien à sauver : un monument d’ennui creux, pire encore que « Shutter island » .

     
  8. Kinskiklaus

    28 juin 2017 at 18 h 46 min

    J’avais détesté « Shutter Island ». Selon moi, le dernier immense film de Scorsese reste « Les affranchis ». Ensuite, ça se complique, tout se mélange: de bons films ( « le temps de l’innocence », « Casino », « A tombeau ouvert », « Les infiltrés », « Hugo Cabret » et « Le loup de Wall street »), des films moyens (« Kundun », « Gangs of New york ») et des films ratés voire nuls ( « Les nerfs à vif », « Aviator », « Shutter Island »). Voilà pour ma vision du cinéma de Scorsese depuis 1990. De bonnes choses, certes, mais pas de grands films. Et je lui reproche surtout d’avoir perdu sa patte de réalisateur. Wait and see pour ce « Silence »…

     
    • Seb

      28 juin 2017 at 19 h 58 min

      Quant à moi mon préféré est de très loin Le temps de l’innocence… peut-être parce que n’étant pas du tout « scorsesophile » !

       
    • JICOP

      28 juin 2017 at 22 h 09 min

      Je place  » casino  » au-dessus des  » affranchis  » pour ma part.
      On peut pas détester l’homme Scorsese. Quand il parle cinéma il est enthousiaste comme un gamin.
      Comme nous pouvons l’être.
      Sans doute encore plus cinéphile que cinéaste.:-D

       
  9. walkfredjay

    28 juin 2017 at 18 h 49 min

    Pour moi c’est tout vu ! 😉 À toi, maintenant…

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :