RSS

« DIRTY PAPY » (2016)

16 Juil

Il y a deux façons radicalement opposées d’appréhender un film comme « DIRTY PAPY » : la consternation totale devant le spectacle de Robert De Niro se vautrant dans une comédie ‘trashy’ à la « AMERICAN PIE » ou « VERY BAD TRIP », de le voir se masturber devant un porno, raconter des blagues scatologiques, comparer son pénis à celui de son petit-fils et autres délicatesses. Ou alors décider d’emblée de faire preuve de bonne humeur et profiter du voyage, même s’il n’est pas du meilleur goût.PAPY

En gros, c’est un ‘road movie’ confrontant un septuagénaire qui vient de perdre sa femme avec son petit-fils (Zac Efron) qu’il veut sauver d’une vie tracée à l’avance, en l’entraînant dans un week-end de débauche. L’idée n’est pas plus mauvaise qu’une autre, mais l’écriture laisse grandement à désirer et se repose entièrement sur le bagout de ses acteurs plus ou moins inspirés. Ainsi, Jason Mantzoukas est-il insupportable et beaucoup trop présent en dealer déjanté, mais Mo Collins est-elle très drôle en fliquette cinglée et grimacière. On a même droit à une courte – et assez pathétique – apparition de Danny Glover en « vet » moribond.

Passé la stupeur de voir l’ex « meilleur acteur du monde » se compromettre là-dedans, on peut dire qu’il est, à 74 ans, dans une forme physique éblouissante, que malgré le contexte, il a l’instinct d’être relativement sobre et même parfois touchant, et qu’il assure le show avec un métier incomparable. Face à lui, Efron tient la distance sans plus.

« DIRTY PAPY » c’est du comique bas-de-gamme, qui ratisse du côté du public du 3ème âge mais lorgne aussi vers les ‘djeuns’. On rit parfois, mais ce n’est pas un rire d’excellente qualité. Reste que les paysages de Floride sont photogéniques, que les jolies filles pullulent et que tout cela est bien inoffensif. Si les scènes d’orgies alcoolisées, les bruits de pets, les allusions sexistes et homophobes vous amusent, cela fera parfaitement l’affaire. Pour les palais plus raffinés, mieux vaut probablement passer son chemin et revoir « MIDNIGHT RUN » !

Publicités
 

34 réponses à “« DIRTY PAPY » (2016)

  1. JICOP

    16 juillet 2017 at 8 h 17 min

    Etonnant le tournant ouvertement scatologique pris par la comédie U.S depuis quelques années .
    Tous les tabous y passent ; mais du coup il y a une sorte de surenchère acharnée : c’est à celui qui poussera le bouchon le plus loin , et c’est pas toujours au figuré 🙂
    Le cas De Niro est toujours aussi problématique malgré l’admiration qu’on peut lui vouer : pourquoi tourner dans des trucs toujours plus insignifiants ; lui qui mettait un point d’honneur jadis à choisir ses films avec parcimonie et rigueur .ça restera un mystère .
    De toute façon , depuis qu’il s’est lancé dans le business de la restauration avec ses bars branchouilles ; le cinéma devient pour le Bob uniquement l’occasion de faire rentrer de l’argent .

     
    • Kinskiklaus

      16 juillet 2017 at 10 h 07 min

      « De toute façon , depuis qu’il s’est lancé dans le business de la restauration avec ses bars branchouilles ; le cinéma devient pour le Bob uniquement l’occasion de faire rentrer de l’argent . » Yep, un peu à la manière de Depardieu, sauf que ce dernier parvient encore à tourner dans de sacrés bons films une fois de temps en temps, ce qui n’est plus le cas de Bob. La dernière fois qu’il m’a épaté, c’était « Jackie Brown ». J’ai vu un paquet de films dans lesquels il a tournés depuis, je ne dis pas que tout est à jeter, j’estime juste qu’il se caricature d’année en année. Sa composition pour le film de Tarantino était exceptionnelle.

       
  2. Patrick

    16 juillet 2017 at 8 h 43 min

    Ca a l’air de ressembler à Bad Grandpa avec Johnny Knoxville.

     
  3. Kinskiklaus

    16 juillet 2017 at 10 h 46 min

    Danny Glover… Là aussi, un mystère absolu : comment un acteur de cette trempe parvient-il à enchaîner autant de daubes depuis une bonne grosse dizaine d’années. Est-ce un choix délibéré de sa part ou bien ne reçoit-il plus de bonnes propositions à Hollywood ? Je ne me comprends vraiment pas sa « fin de carrière ».

     
    • JICOP

      16 juillet 2017 at 11 h 26 min

      Ceci dit , Klaus , ça peut s’expliquer par le fait qu’avec l’age , les propositions soient beaucoup plus restreintes pour des acteurs .
      Les actrices se sont beaucoup énervées ces dernières années sur le fait qu’elles avaient moins de beaux roles passées 50 ans .
      Je jeunisme ambiant touche aussi les acteurs il faut bien le dire .

       
  4. Kinskiklaus

    16 juillet 2017 at 12 h 30 min

    Bien entendu, mais je peine à croire qu’un type de la trempe de Glover ne reçoive pas quelques bons scénarios chaque année. Ce n’est pas comme si il tournait dans des grosses productions juste pour prendre le fric : il ne tourne quasiment que dans des séries B qui ne sortent plus qu’en DTV. Quitte à tourner pour des films indépendants à maigre budget, autant viser un bon scénario. Depuis 12 ans, sa filmographie est affligeante de nullité. Ce serait un affreux républicain, ça apporterait possiblement un début de réponse (et encore) mais pas du tout, Glover milite depuis des années pour la gauche tendance gauchiste. Pour les femmes passées 50 ans, oui, c’est très connu malheureusement, beaucoup de producteurs jettent de grandes actrices, mais pour les hommes, c’est absolument pas comparable. Très sincèrement, soit Danny Glover se fiche de sa carrière (c’est son droit), soit il possède un très très très mauvais agent. Même si j’adore la série des « Bad Ass »et qu’il jouait très bien son rôle d’agoraphobe, ça me fait de la peine de le voir se fourvoyer dans ce genre de productions. C’est peut-être un peu snob ce que j’écris mais bon, je suis sûr que vous me comprenez. Il mérite tellement mieux que ça…

     
    • walkfredjay

      16 juillet 2017 at 12 h 37 min

      Je crois qu’il faut se rendre à l’évidence : avec l’augmentation de l’espérance de vie, les comédiens ont des carrières de plus en plus longues. Et parfois trop longues… Les stars d’antan mouraient avant 70 ans, qui était un âge canonique. De nos jours, on les voit tourner à 90 ans et plus. Forcément la qualité des offres est inégale, et les emplois moins variés. Qui aurait imaginé que Nicholson, De Niro, Pacino ou Hoffman finiraient par tourner des daubes comme celles qu’ils enchaînent depuis plusieurs années ? Qui n’aurait pas préféré qu’Eastwood s’arrête de réaliser il y a une décennie ?

       
      • Seb

        16 juillet 2017 at 13 h 49 min

        « Qui n’aurait pas préféré qu’Eastwood s’arrête de réaliser il y a une décennie ? »

        Les bonnes surprises qu’ont constitué American Sniper et Jersey Boys récemment me font penser que le Clint en a encore sous le coude, même s’il continue à tourner des pensums académiques avec une photo grisâtre entre deux…

         
      • walkfredjay

        16 juillet 2017 at 14 h 01 min

        « AMERICAN SNIPER », OK. « JERSEY BOYS » je ne l’ai pas vu. Mais tout le reste, quelle cata ! Et le prochain, sur l’attentat du Thalys me laisse plus que perplexe. Il ne manquerait plus qu’il engage Franck Dubosc et Michèle Laroque… 😦

         
  5. Kinskiklaus

    16 juillet 2017 at 13 h 10 min

    Je suis d’accord, il n’empêche que contrairement à ceux que tu cites, Danny Glover a commencé à enchaîner les daubes avant ses 60 ans. Sur un autre point majeur, les cas que tu cites ne sont pas non plus comparables avec Glover qui lui, ne tourne plus dans de grosses productions depuis un sacré bail. Personnellement, j’espère qu’un réalisateur intelligent et obstiné parviendra à lui offrir un dernier beau rôle car contrairement aux grands acteurs que furent les Nicholson, les Pacino, les De Niro et autre Dustin Hoffman, Glover est encore capable de jouer sans se caricaturer.

     
    • Kinskiklaus

      16 juillet 2017 at 14 h 13 min

      Grand fan d’Eastwood devant l’éternel, j’aurais préféré qu’il cesse de tourner il y a même plus de dix ans. A la rigueur, juste après « Grand Torino ». « American Sniper » reste un film acceptable mais c’est aussi un tout petit Clint. Et quand on voit « Sully »… Sensation bizarre, ses films portent une réelle « patte Eastwood » depuis, on va dire, 25 ans, mais j’ai aussi le sentiment qu’ils sont impersonnels, qu’ils manquent de caractère, d’ambition etc. Ses dernières livraisons m’évoquent la visite d’un musée: Subjugué pendant la première moitié de la visite puis après, on se lasse, on s’ennuie ferme et toujours cette pensée qui me traverse l’esprit quand le générique de fin fait son apparition: « Tout ça pour ça ! ».

       
      • Patrick

        16 juillet 2017 at 15 h 15 min

        Pour moi se 2 derniers grands films sont Lettres d’Iwo Jima et Impitoyable, le reste c’est inégal ou ça ne m’intéresse pas.

         
  6. Kinskiklaus

    16 juillet 2017 at 13 h 19 min

    Moi, je propose qu’on écrive tous ensemble à Mocky pour qu’ils les engagent dans son prochain film! Ça aurait de la gueule, n’empêche :

    Robert De Niro

    Al Pacino

    Jack Nicholson

    Dustin Hoffman

    Clint Eastwood

    et

    Danny Glover

    dans

    LES TURLUTTES DE LUCETTE

    le nouveau film de Jean-Pierre Mocky

    prochainement dans vos salles

     
    • Patrick

      16 juillet 2017 at 15 h 19 min

      Je suis preneur 😉

      Côté femmes on peut rajouter Shirley McLaine, Jane Fonda, Sharon Stone et en exclu le retour d’Olivia de Havilland dans une scène au lit avec Kirk Douglas.

       
      • JICOP

        16 juillet 2017 at 17 h 41 min

        T’exageres Patrick.
        Sharon Stone n’est certes plus une adolescente mais elle n’approche quand même pas Shirley ou Jane en termes d’âge.
        Attend un peu… 😉

         
    • Edmond

      16 juillet 2017 at 15 h 30 min

      Qui jouerait Lucette ? heeeeeeeiiiiiiiinnnnnnn?

       
    • JICOP

      16 juillet 2017 at 17 h 43 min

      Quand tu entends ce vieux grigou de Mocky en interview, tu as l’impression que ce sont tous ses potes et qu’ils viendraient tourner pour un sandwich et un coca…. Sacré Jean-Pierre 😀

       
      • walkfredjay

        16 juillet 2017 at 17 h 57 min

        J’adore quand il parle de « Clint » ! 😀

         
      • JICOP

        16 juillet 2017 at 18 h 17 min

        A écouter Mocky, Eastwood (  » un copain « ) aurait appris la mise en scène grâce à lui, ‘bien avant Siegel ou Leone 😀 .
        Toujours selon Jean-Pierre, il s’en est fallu d’un cheveu de Telly Savalas qu’il ne réalise  » Titanic  » avant que la Fox (  » les salauds « ) ne lui préfère Cameron (  » un copain  » pourtant) .
        On l’aime bien le Mocky, mais alors quel mythomane.

         
      • walkfredjay

        16 juillet 2017 at 18 h 25 min

        Je me souviens d’un projet annoncé avec Meryl Streep, il y a au moins 25 ans ! Une copine, aussi…

         
      • Patrick

        16 juillet 2017 at 19 h 01 min

        Certes mais c’était par rapport à sa filmographie car à part pub Afflelou Sharon Stone n’a rien de marquant récemment.

         
    • JICOP

      16 juillet 2017 at 18 h 20 min

      Heu. Prochainement dans SA salle: le  » Brady « . S’il en est encore propriétaire 😉

       
      • Kinskiklaus

        16 juillet 2017 at 18 h 56 min

        Non, ça fait longtemps qu’il a revendu « le Brady ». Depuis, il avait acquis un autre cinoche, rue des écoles à Paname, « Le desperado » et il l’a aussi revendu il y a quelques jours. Pour ceux qui connaissent le quartier où se tient le Brady et pour les amoureux du cinéma (nous en sommes tous ici), je vous conseille FORTEMENT la lecture du bouquin paru en 2015 : « Le Brady : cinéma des damnés ». écrit par un ancien projectionniste de ce lieu sous l’ère Mocky, Jacques Thorens. C’est formidable, ça fourmille d’anecdotes plus cocasses les unes que les autres, aussi bien sur la programmation d’alors, les gens du quartier, la vie du cinéma etc. J’insiste, il faut que vous découvriez ce livre. Je précise que même si je connais le Brady pour être passé devant des dizaines et des dizaines de fois, je n’y suis jamais entré. Foncez les amis, il s’agit-là de l’une de mes meilleurs lectures de l’année 2015.

         
      • Kinskiklaus

        16 juillet 2017 at 22 h 34 min

        Mythomane le Mocky, certes, mais un cinéaste unique en son genre. Iconoclaste et inclassable. En attendant, quasiment tout le gratin du cinéma français a tourné pour lui… Un peu à la manière d’un Gainsbarre ou d’un Higelin, il s’est enfermé dans un personnage un peu caricatural et bien souvent, il n’est invité sur les plateaux de télé que pour faire le guignol et raconter ses coneries. Mais vous verrez, après sa disparition, il ne sera pas oublié et les cinéphiles de demain lui voueront un culte.

         
      • walkfredjay

        16 juillet 2017 at 23 h 42 min

        Pour sa personnalité peut-être, mais pour ses films j’ai un gros doute !

         
  7. Kinskiklaus

    16 juillet 2017 at 16 h 15 min

    Gisèle Casadesus !

     
  8. Daniel

    16 juillet 2017 at 18 h 15 min

    De Niro expliquait qu’ il galérait pour trouver des rôles…..bien…mais se ridiculiser à ce point , ça devient incompréhensible ! A une certaine époque , Howard Hawks disait que personne ne lui fera croire que McQueen ou John Wayne continuaient à tourner pour l’ argent ! Je pense la même chose des acteurs cités: mais alors pour quelles raisons s’ évertuent ils à piétiner leurs statuts de  » stars » . Mystère pour moi ! Maintenant que Scorsese a trouvé l’ argent pour son projet , il devrait à nouveau réunir Pacino et De Niro : j’ ai bien peur qu’ il soit trop tard , j’ espère me tromper ! Maintenant  » Last Vegas » ayant été une bonne surprise pour moi , pourquoi pas  » Dirty Papa »……même si le titre est lui aussi ridicule .

     
  9. Corey

    16 juillet 2017 at 21 h 05 min

    Je crois que pour Danny Glover, ses nouvelles activités, son engagement politique et humaniste passent avant sa carrière, tout simplement. Il considère sans doute qu’il se montre plus utile par son engagement. Je l’admire autant pour ça que pour sa carrière d’acteur.
    Quant à De Niro, je suis complètement passé à travers. Il est de cette génération « entre-deux » que j’ai mis de côté, volontairement ou pas.

     
  10. walkfredjay

    16 juillet 2017 at 21 h 19 min

    Et pourtant… Jusqu’au milieu des années 90, quel acteur !

     
  11. Corey

    17 juillet 2017 at 0 h 19 min

    Qui, Glover ou De Niro ?

     
  12. walkfredjay

    17 juillet 2017 at 7 h 11 min

    De Niro.

     
  13. Corey

    17 juillet 2017 at 11 h 08 min

    Oui, très probablement. Mais il ne m’a jamais attiré, lui et les acteurs de sa génération, je ne sais pas pourquoi. Je suis passé directement de la génération McQueen/Eastwood à celle de Gibson/Washington. J’y viendrai peut-être un jour…

     
  14. Kinskiklaus

    17 juillet 2017 at 11 h 16 min

    Ces dernières années, De Niro a incarné avec brio le rôle du père de Bradley Cooper dans « Happiness Therapy ». Très émouvant et débarrassé de ses tics habituels. Certes, il s’agissait d’un second rôle mais sa prestation prouve qu’il en a encore sous le capot.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :