RSS

« BE COOL » (2005)

28 Juil

COOL2Dix ans après le succès de « GET SHORTY », on reprend les mêmes et on recommence (presque) la même chose : « BE COOL » réalisé par F. Gary Gray est une simple transposition du scénario du film de Barry Sonnenfeld dans l’univers du disque.

Chili Palmer (John Travolta), après avoir connu le succès comme producteur de cinéma, veut se lancer dans la musique en découvrant une jeune chanteuse (Christina Milian). Le scénario est d’une pauvreté à peine croyable, il s’embourbe à la moitié jusqu’à s’immobiliser complètement et se répéter jusqu’à la nausée. Tout ce qui était léger, élégant et drôle dix ans plus tôt est à présent lourdingue, sans queue ni tête, complètement décousu, au point que c’est un second couteau qui pique la vedette à tout le monde : un jeune Dwayne Johnson chevelu, absolument tordant en garde-du-corps gay rêvant de faire l’acteur, alors que son unique talent est de savoir… soulever un sourcil ! Ce personnage périphérique a dû beaucoup faire rire le réalisateur, parce qu’il prend une place anormale dans le film et lui fait perdre son centre de gravité.

Travolta égal à lui-même, se répète aimablement, il reforme son duo de « PULP FICTION » avec Uma Thurman et Gray pousse la paresse à les faire danser ensemble sur une piste. Ce n’est plus de l’hommage, c’est une décalcomanie ! Les seconds rôles sont globalement pénibles (Cedric the Entertainer imbuvable, Vince Vaughn fatigant ou Harvey Keitel à côté de la plaque) et James Woods apparaît juste le temps de se faire mitrailler au début. De vraies stars de la chanson apparaissent dans leur propre rôle et Danny DeVito vient faire coucou.

COOL

JOHN TRAVOLTA, UMA THURMAN, DWAYNE JOHNSON ET JAMES WOODS

« BE COOL », c’est tout ce qu’on n’aime pas dans les sequels : un film inutile, voire superflu, qui tente de capitaliser sur une ancienne réussite et ne fait qu’en cochonner le souvenir. Le fait de réutiliser des situations et des répliques entières de « GET SHORTY » n’arrange évidemment rien. À fuir, donc.

Publicités
 

6 réponses à “« BE COOL » (2005)

  1. lemmy

    28 juillet 2017 at 9 h 56 min

    Jamais vu ! Etonnant The Rock sur qui personne n’aurait jamais donné un kopeck. Une trajectoire à la Arnold, avec des petits rôles comico-ridicules et/ou de super-musclé et hop !

     
    • walkfredjay

      28 juillet 2017 at 10 h 12 min

      Bien meilleur acteur qu’Arnold avec un registre beaucoup plus vaste. Je l’ai découvert sur le tard et même dans ses pires navets (il en a commis quelques-uns bien gratinés), il est toujours amusant et sympathique. Vais-je être obligé de voir « BAYWATCH » ???

       
      • JICOP

        28 juillet 2017 at 10 h 17 min

        Ah oui  » baywatch « , ça va être d’un autre calibre.
        La bande-annonce est un concentré pour prix Nobel.
        Dans 50 ans, des savants se pencheront sur notre époque, ils seront pas déçus. 😀

         
  2. JICOP

    28 juillet 2017 at 10 h 21 min

     » Be cool « . Je ne sais même pas si je l’ai vu celui-là… Rien que le titre !!
    Il manque plus que Samuel Jackson pour compléter le tableau. A peine sauvé de la noyade par Tarantino, Travolta recommençait dans ses mauvais choix.
    Curieux tout de même de voir Steven Tyler d’aerosmith dans cette histoire.

     
  3. Marc Provencher

    28 juillet 2017 at 13 h 51 min

    « Découvrant une jeune chanteuse (Christina Milian) »

    Milian ?

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :