RSS

GASTONE MOSCHIN : R.I.P.

04 Sep
MOSCHIN

GASTONE MOSCHIN (1929-2017) ‘TOUGH GUY’ DES ANNÉES 70 ET 80, MÉMORABLE  DANS « LE PARRAIN – DEUXIÈME PARTIE » OU « MES CHERS AMIS ».

Publicités
 
9 Commentaires

Publié par le 4 septembre 2017 dans CARNET NOIR, CINÉMA ITALIEN

 

9 réponses à “GASTONE MOSCHIN : R.I.P.

  1. JICOP

    8 juin 2017 at 10 h 45 min

    Une bonne tete de brute comme on les aime , parfait dans ce registre par exemple dans le  » Milan calibre 9  » de Fernando Di Leo , ou en adjoint zele de Trintignant dans  » le conformiste  » de Bertolucci .

     
    • walkfredjay

      8 juin 2017 at 10 h 55 min

      Il a aussi un registre comique : un des copains de la série « AMICI MIEI » et il a pris le relais de Fernandel dans le dernier opus de Don Camillo !

       
  2. Kinskiklaus

    8 juin 2017 at 11 h 54 min

    Je me souviens de lui uniquement pour ses rôles à la télévision, notamment dans l’adaptation du superbe roman de Cavanna « Les Ritals » et dans la sympathique mais dispensable série « Don Matteo » avec Terence Hill.

     
    • lemmy

      9 juin 2017 at 10 h 27 min

      ‘Les ritals’ a été adapté pour la télé ?!

       
      • Kinskiklaus

        9 juin 2017 at 10 h 48 min

        Yep ami lemmy, y a déjà un bail, Benoît Magimel y tenait le rôle principal alors qu’il était encore tout môme à l’époque. Je me souviens que j’avais apprécié ce téléfilm mais attention, un, j’étais gamin, deux, je n’avais pas encore lu le livre. J’aimerais bien le revoir un jour: http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=197617.html

         
  3. Miguel

    8 juin 2017 at 12 h 44 min

    Une voix superbe comme un léger rugissement et une chouette découverte « Milano calibro 9 »

     
  4. Marc Provencher

    8 juin 2017 at 13 h 54 min

    Incarnait le député libéral-conservateur Giovanni Amendola, inventeur en 1923 du concept de ‘totalitarisme’ (néologisme qu’il n’a pu utiliser bien longtemps puisqu’il est mort en 1926 des suites de son second passage à tabac par les chemises noires), dans ‘L’AFFAIRE MATTEOTTI’ (1974). Moschin, c’est un pilier indispensable des seconds rôles, dans le drame comme la comédie. Il était d »ANNÉES RUGISSANTES’ de Zampa (1962) et ‘CES MESSIEURS DAMES’ de Germi (1967). Il a un caméo dans ‘LE DERNIER FACE À FACE’ et, bon, il est le shérif dans ‘LE SPÉCIALISTE’ (1969). La dernière fois que je l’ai vu, c’était dans ‘PORZUS’ (1999), un drame historique sur les conflits internes de la Résistance italienne pendant la WW2.

     
    • Patrick

      5 septembre 2017 at 15 h 01 min

      CES MESSIEURS DAMES est bien, je l’ai vu il y a 2/3 mois et justement GASTONE MOSCHIN joue dans la meilleure histoire au côté de Virna Lisi.

       
  5. Patrick

    5 septembre 2017 at 15 h 00 min

    Tiens je ne savais même pas qu’il vivait encore, j’ai vu plusieurs films avec lui.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :