RSS

HAPPY BIRTHDAY, BRIAN !

11 Sep
DEPLAMA

BRIAN DE PALMA, UNE QUARANTAINE DE FILMS, UNE FILMO BRILLANTE JUSQU’À 1993, UN PARCOURS DE PLUS EN PLUS ERRATIQUE. À SUIVRE…

Publicités
 
15 Commentaires

Publié par le 11 septembre 2017 dans ANNIVERSAIRES

 

15 réponses à “HAPPY BIRTHDAY, BRIAN !

  1. Kinskiklaus

    11 septembre 2017 at 9 h 34 min

    J’ai eu beau essayer et essayer encore, rien à faire, je déteste son cinéma. Je retiens quand même « Pulsions » pour Caine et la jolie Nancy Allen, « Body Double », film ayant pour seule qualité d’avoir à son générique la sublime Barbara Crampton (et quelle scène !), « Les incorruptibles » pour son côté somnifère imparable et « Outrages » et « l’impasse », les deux seuls films à trouver grâce à mes yeux. Très surestimé ce cinéaste, mais ce n’est que mon opinion, bien sûr. Et bon anniversaire, hein !

     
    • JICOP

      11 septembre 2017 at 16 h 47 min

      Pour quelqu’un qui déteste son cinéma tu retiens quand meme quelques films .
       » les incorruptibles  » ,  » un somnifère imparable  » : qu’est ce qui faut pas lire un lundi ? . Rien que le score de Morricone devrait t’expulser de ton lit ;
      Bon sang . Jadis on déclarait une guerre pour moins que ça !!! 😉

       
      • Patrick

        11 septembre 2017 at 17 h 32 min

        Il est vrai que même si on n’aime pas Les Incorruptibles je ne vois pas ce qu’il a d’ennuyeux.

         
  2. walkfredjay

    11 septembre 2017 at 9 h 41 min

    Je ne suis pas inconditionnel non plus… Quelques incontournables, mais pas mal de gros échecs aussi.

     
  3. Patrick

    11 septembre 2017 at 15 h 41 min

    Un de mes cinéastes préférés, un des réalisateurs Américains le plus passionnant à suivre même si depuis L’Impasse sa filmographie a baissé en qualité.

     
  4. JICOP

    11 septembre 2017 at 16 h 58 min

    Un seul mot : l’un de mes chouchous .
    Depuis le jour ou je me suis pris  » phantom of the Paradise  » dans les gencives , je suis resté attaché au cinéaste .
    Certes moins prolixe tant qualitativement que quantitativement ces dernières années , à l’instar d’un Carpenter par exemple .
    Mais plusieurs de ses films restent dans mon panthéon personnel :  » Outrages  » ,  » Scarface  » ,  » Blow out  » ,  » l’impasse  » , Obsession  » .
    Certains y trouveront de la gratuité et ne se privent pas de le lui reprocher .
    Pour moi le style virtuose de Brian De Palma est une jouissance visuelle .
    Toute la grammaire cinématographique est maitrisée de bout en bout et j’adore la mélancolie qui transpire dans beaucoup de ses œuvres ; ainsi que le romantisme qui s’en dégage .
    Happy birthday Brian .

     
    • Patrick

      11 septembre 2017 at 17 h 33 min

      Bravo , je vous applaudis cher fan de De Palma 😉

       
  5. Kinskiklaus

    11 septembre 2017 at 17 h 53 min

    Dans la mesure où je passionne les foules, les lecteurs fidèles de mes fabuleux commentaires auront sans doute remarqué un lien entre mon peu d’intérêt à l’égard du cinéma de Hitchcock et celui de De Palma. Le premier étant l’idole du second, je constate à quel point mon esprit est rationnel ! Je viens de comprendre ça aujourd’hui, comme une évidence qui me saute à la tronche.

     
    • JICOP

      11 septembre 2017 at 18 h 14 min

      Ne te laisse pas tromper par les analyses des critiques feignants , mon Klaus .
      Si au départ et de manière sporadique jusque là , De Palma a pu etre influencé par l’œuvre du gros Alfred , il a su aussi faire son propre cinéma .
      Hitch n’aurait jamais fait  » Phantom of the Paradise  » ,  » Outrages  » ,  » les incorruptibles  » ,  » Scarface  » ,  » l’impasse  » ,  » Furie  » ,  » Carrie  » ,  » mission to Mars  » etc …
      En outre De Palma a pu avoir d’autres influences comme Antonioni (  » Blow out  » ) par exemple .
      Cette façon de résumer ( et donc de déprécier ) le cinéma de De Palma uniquement à l’aune de son interet pour Hitchcock me rappelle furieusement le mépris affiché à l’époque par la critique mainstream sur le western Italien en constante comparaison avec le  » noble  » western U.S dont il ne représentait qu’une face hideuse et vulgaire .

       
      • Patrick

        11 septembre 2017 at 19 h 13 min

        J’ai entendu dire aussi qu’il a été influencé par les giallos mais dans le doc passionnant passé sur Arte où il se livre sur sa carrière il n’en dit rien pourtant dans Obsession ça se sent.

         
  6. Kinskiklaus

    11 septembre 2017 at 18 h 34 min

    Non, mais nous ne tomberons pas d’accord, ami Jicop. Nous en avons déjà débattu ici et les critiques nullement ne m’influencent. Ayant visionné les neuf dixièmes de sa filmographie, il s’agit ici d’une question de goût personnel : je n’aime pas le cinéma de De Palma. Il possède moult qualités, simplement, ces qualités ne me touchent guère.

     
  7. Kinskiklaus

    11 septembre 2017 at 19 h 22 min

    Patrick, ça se sent aussi, par exemple, dans « Pulsions ».

     
    • JICOP

      11 septembre 2017 at 19 h 44 min

      Hé oui vous avez raison .
      Le tueur au couteau dans  » pulsions  » .
      Et l’embauche du musicien Pino Donaggio qui officiait dans le genre en Italie .

       
      • Patrick

        12 septembre 2017 at 12 h 06 min

        Oui le film est assez giallesque.

         
  8. Seb

    12 septembre 2017 at 8 h 38 min

    Réalisateur dont, à quelques exceptions près, je regarde les films avec un ennui poli.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :