RSS

« DON JUAN DE MARCO » (1994)

29 Nov
JUAN

MARLON BRANDO

Écrit et réalisé par Jeremy Leven et donc, pouvant être qualifié de « film d’auteur », « DON JUAN DE MARCO » est un drôle d’objet, un scénario bâti sur une seule idée et qui – comme c’est souvent le cas dans ce genre d’histoire – tombe rapidement en panne de carburant dramatique pour ne faire que ressasser son maigre pitch.JUAN3

Marlon Brando, psy au bord de la retraite, doit soigner un jeune homme (Johnny Depp) mythomane et suicidaire. Mais il se laisse entraîner dans son univers romanesque, au point de changer profondément ses habitudes et de raviver sa libido. C’est en somme un éloge naïf de la folie comme refuge aux agressions du monde, une poétisation de la schizophrénie. Cela ne manque pas de charme, la photo est belle, les comédiens semblent prendre un vrai plaisir dans leurs longues séquences dialoguées. Mais le film tourne sérieusement en rond et une fois qu’on a compris le principe (alternance de séances de psy et séquences « rêvées » dans des contrées exotiques), la seconde moitié s’enlise et paraît interminable. S’il faut voir « DON JUAN DE MARCO », ce sera surtout parce que c’était la première fois depuis 22 ans et « LE DERNIER TANGO À PARIS », que Brando tenait véritablement le premier rôle d’un film. Obèse, coiffé d’une perruque blonde, marmonnant ses répliques comme jamais en zozotant, il déploie malgré tout un charme irrésistible, mélange d’autodérision et de nostalgie qui apporte de l’émotion au récit. Depp est exactement égal à lui-même, n’évitant pas toujours le ridicule avec son costume de Zorro et son accent hispanique. Faye Dunaway forme un couple crédible avec Brando et les seconds rôles sont bien castés.

Plaisir d’acteurs donc, plaisir de revoir un Brando de 70 ans rejouer la comédie après des années de n’importe quoi et d’auto-parodie. C’est peu, mais selon l’humeur du moment, il n’est pas interdit de trouver tout cela charmant et d’en apprécier les couleurs chatoyantes.

JUAN2

JOHNNY DEPP, MARLON BRANDO ET FAYE DUNAWAY

Publicités
 

5 réponses à “« DON JUAN DE MARCO » (1994)

  1. lemmy

    29 novembre 2017 at 10 h 54 min

    Bon souvenir lointain, notamment du couple Brando/Funaway, mais je n’ai pas revu ce film depuis sa sortie ciné.

     
  2. walkfredjay

    29 novembre 2017 at 11 h 31 min

    J’avais préféré à l’époque. Mais c’est regardable…

     
  3. Miguel

    29 novembre 2017 at 12 h 30 min

    Je me souviens d’un film très sympa, romantique et relaxant.

     
  4. Patrick

    29 novembre 2017 at 15 h 40 min

    Jamais vu mais je dois dire qu’il m’a jamais attiré.

     
  5. JICOP

    29 novembre 2017 at 17 h 57 min

    Pas déplaisant mais un manque d’ambition compte tenu du sujet et du casting .
    Une mise en scène fonctionnelle pour parachever le tout .
    Plaisir intact tout de meme à retrouver l’incandescente Talisa  » License to kill  » Soto .

     

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :