RSS

« HHhH » (2017)

12 Jan

Adapté d’un roman français, « HHhH » est une coproduction multinationale située pendant la WW2 et suivant le destin de Reynhard Heydrich, l’officier nazi qui imagina la « solution finale ». Le titre (pas vraiment incitatif, avouons-le) signifie : « Himmlers Hirn heißt Heydrich », qu’on peut traduire par « le cerveau d’Himmler s’appelle Heydrich ». Réalisé par le français Cédric Jimenez, le film est étrangement bâti, mais de plus en plus prenant à mesure qu’il progresse.HHHH

La première partie ressemble à un biopic traditionnel. On y voit Rosamund Pike, nazie de la première heure, façonner son amant Heydrich (Jason Clarke), brute épaisse non-dégrossie, l’épouser et l’aider à gravir les échelons du parti. C’est instructif, mais pendant un moment – et malgré la construction en flash-back – on se demande où nous mène cette leçon d’Histoire. Puis s’immisce l’intrigue parallèle : deux jeunes résistants tchèques à Prague, qui ont pour mission d’assassiner le monstre. Alors le film s’humanise, le suspense se met à monter crescendo, jusqu’au final saisissant dans l’église.

Fritz Lang avait tourné « à chaud » sur le même sujet « LES BOURREAUX MEURTENT AUSSI » (1943). Cette nouvelle version tient bien la distance, grâce à un montage ultra-resserré, une réalisation fluide et un casting de tout premier ordre : Clarke est extraordinaire de bestialité sous un mince vernis de froideur. Rosamund Pike sauve un rôle difficile d’épouse manipulatrice maintenue dans l’ombre, Stephen Graham est un Himmler plus vrai que nature. Dommage que Mia Wasikowska apparaisse surqualifiée pour son petit rôle de shampooineuse énamourée.

Ne pas se laisser rebuter par le titre, donc. « HHhH » est un film fort, efficace, parfaitement maîtrisé, qui tient en haleine du début à la fin.

Publicités
 

9 réponses à “« HHhH » (2017)

  1. Thomas

    12 janvier 2018 at 7 h 32 min

    voir aussi sur le même thème Opération Anthropoid avec Cilian Murphy et Charlotte Lebon

     
  2. Kinskiklaus

    12 janvier 2018 at 9 h 24 min

    Le sujet me plaît mais je n’ai toujours pas vu ce film ayant de sérieux doutes quant aux capacités de réalisateur de Cédric Jimenez sur ce genre de cinéma.

     
    • walkfredjay

      12 janvier 2018 at 9 h 27 min

      J’ai vu le film sans même savoir que c’était une production française, ni même qui l’avait réalisé. Honnêtement, il tient très bien la distance. Qu’a-t-il tourné ce monsieur, pour inspirer ta méfiance ?

       
      • Thomas

        12 janvier 2018 at 10 h 17 min

        c’est le réalisateur de La French avec Jean Dujardin et de l’intéressant Aux Yeux de Tous avec Mélanie Doutey

         
  3. walkfredjay

    12 janvier 2018 at 10 h 19 min

    Cela confirme mes énormes lacunes en cinéma français contemporain !

     
  4. David

    12 janvier 2018 at 13 h 48 min

    Laurent Binet est l’auteur du roman HHhH, c’était son premier, en 2010.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Laurent_Binet

     
  5. JICOP

    12 janvier 2018 at 21 h 41 min

    Rosamund Pike est en tout cas une sacrée actrice au charme troublant.
    Une des rares à s’être extirpee assez bien du carcan de James Bond girl.

     
    • walkfredjay

      12 janvier 2018 at 22 h 22 min

      J’aime beaucoup Rosamund Pike. Mais étrange carrière, toujours à la limite du super-vedettariat sans jamais l’atteindre. Son film avec Fincher où elle est extraordinaire aurait dû la propulser dans la liste « A » hollywoodienne, mais ça n’a pas été le cas. Wait and see…

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :