RSS

« UN HOMME VOIT ROUGE » (1975)

13 Jan

RANSOM2Dès les premières images, on se rend compte qu’il n’y a rien de cinématographique dans « UN HOMME VOIT ROUGE ». Des otages au domicile d’un ambassadeur, des otages dans un avion cloué au sol, des flics et des militaires dans des bureaux… Tout est figé d’emblée et ce n’est pas la réalisation télévisuelle de Casper Wrede qui arrange les choses.

Totalement dépourvu de vie ou d’énergie, le film se déroule à un rythme funéraire. Les rares scènes d’action sont avortées et le coup de théâtre (un bien grand mot !) n’intervient que dix minutes avant la fin. Bien trop tard pour réveiller le spectateur qui a abdiqué depuis longtemps. Même la photo du grand Sven Nykvist est d’une platitude à pleurer et on sent que Jerry Goldsmith tente d’apporter avec sa BO tonitruante, un peu de nerf à des images qui en manquent cruellement.

Dans un rôle unidimensionnel de chef de la sécurité scandinave (sic !), Sean Connery est en service minimum. Assis un émetteur à la main, l’air plus ou moins soucieux, il balance des ordres avec désinvolture. Sa scène la plus remarquable est encore lorsqu’il prend une douche en discutant avec un officiel anglais. Pourquoi une douche ? En pleine journée ? Il n’y a aucune explication logique. À part évidemment, pour montrer que l’ex-007 est toujours en pleine forme physique. Dans un casting très médiocre, on reconnaît un jeune Ian McShane, avec une jolie coupe de cheveux laquée estampillée seventies, en ‘bad guy’ ambigu.

S’il fallait tout de même retenir une bonne scène dans ce film raté et poussif, ce sera un face-à-face entre Connery et la femme de l’ambassadeur pris en otage. L’excellente Isabel Dean y tient la dragée haute à Connery et lui donne l’occasion de jouer (un peu) la comédie, ce que le reste du film lui a interdit jusque-là. Cela vaut-il de s’infliger tout le reste ? Absolument pas ! Un des quelques vrais navets tournés par le grand Sean, au cours de sa longue et belle carrière.

RANSOM

SEAN CONNERY ET IAN McSHANE

Publicités
 

5 réponses à “« UN HOMME VOIT ROUGE » (1975)

  1. Patrick

    13 janvier 2018 at 10 h 57 min

    Je n’irais pas jusqu’à la qualifier de navet mais c’est vrai que c’est moyen et uniquement à voir pour compléter la filmographie de Sean Connery.

    PS : Niveau capillaire on a vu franchement pire que la coupe de Ian McShane dans les années 70 🙂

     
  2. Thomas

    13 janvier 2018 at 11 h 59 min

    Cela fait partie des curiosité de la carrière de sir Sean ,avec Le Chevalier Vert produit par la Cannon et Meurtre Pour un Homme Seul ou il incarne pour la seconde fois un cheik arabe !!!

     
  3. walkfredjay

    13 janvier 2018 at 12 h 16 min

    Ses trois pires !

     
    • Patrick

      13 janvier 2018 at 13 h 15 min

      Il y a aussi Meteor qui a pris un sacré coup de vieux mais gamin j’avais aimé.

       
  4. JICOP

    13 janvier 2018 at 13 h 41 min

     » Ian Mc Shane « … en bad guy ambigu « .
    Et c’est reparti pour un nouveau sous-texte crypto gay 😉

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :