RSS

HAPPY BIRTHDAY, LAWRENCE !

14 Jan
KASDAN

LAWRENCE KASDAN, SCÉNARISTE DE BLOCKBUSTERS ET RÉALISATEUR DE FILMS PLUS INTIMISTES, COMME LE MAGNIFIQUE « LES COPAINS D’ABORD ».

Publicités
 
15 Commentaires

Publié par le 14 janvier 2018 dans ANNIVERSAIRES

 

15 réponses à “HAPPY BIRTHDAY, LAWRENCE !

  1. Miguel

    14 janvier 2018 at 11 h 56 min

    « Silverado » ou comment Lawrence Kasdan ressuscite le western à une époque où le genre était considéré comme fini. Chapeau !

     
    • walkfredjay

      14 janvier 2018 at 12 h 23 min

      J’aime beaucoup Kasdan et « THE BIG CHILL » est un de mes films préférés. Mais je n’arrive pas à pleinement apprécier « SILVERADO ». Il y a quelque chose de « bidon » dans ce film, comme un regard décalé sur le western plutôt qu’un vrai western. Il faudrait que je le revoie, peut-être a-t-il pris de la patine ?

       
      • JICOP

        14 janvier 2018 at 13 h 23 min

        Un peu le même ressenti que toi.
        A reconsidérer tout de même en rapport au trop long  » Wyatt Earp « .
        Souvent le problème des westerns contemporains, souvent coincés entre la parodie et l’hommage trop appuyé.

         
      • walkfredjay

        14 janvier 2018 at 13 h 31 min

        Oui, « WYATT EARP » ou « GERONIMO » objectivement pas de mauvais films, mais quelque chose qui ne va pas. Des films comme dévitalisés… Un signe : je n’ai jamais eu envie de les revoir. Un jour, peut-être ?

         
      • Miguel

        14 janvier 2018 at 14 h 29 min

        «Silverado» fut diffusé en salle à peu près la même année que «Pale Rider». A cette époque, je me souviens que seul Clint Eastwood avait la notoriété pour inciter le public à aller voir un western au cinéma. C’est la raison pour laquelle « Silverado » fut une très bonne surprise. Un retour au western classique à la John Ford en 1985, c’était risqué mais you’ve done it, Mr Kasdan !

         
      • walkfredjay

        14 janvier 2018 at 14 h 56 min

        Ford ? J’ai plutôt le souvenir d’un avatar des « 7 MERCENAIRES ». Bon, je vais devoir le revoir…

         
  2. JICOP

    14 janvier 2018 at 13 h 37 min

    Réalisateur sensible et intelligent.
    De surcroît excellent scénariste. Son  » Body heat  » était une belle relecture du film noir.
    Et son  » voyageur malgré lui  » était un très beau film, un anti-road movie difficile d’accès mais très émouvant.

     
  3. Seb

    14 janvier 2018 at 15 h 09 min

    Pas très fan de Silverado non plus: un western assez lourdingue ayant, à mon sens, bien davantage vieilli que les modèles qu’il émule. Pour la Fièvre au corps, là aussi, remise au goût du jour d’un genre majeur du cinéma classique hollywoodien mais je trouve ça complètement éteint, sans saveur, sans audace… autant revoir de vrais films « noir » des années 40 qui ont autrement plus de punch et de classe ! Je retiendrai The Big Chill, film sincère et chaleureux qui semble plus dans les cordes de ce cinéaste et à la rigueur Voyageur malgré lui, un peu mou mais parsemé de jolis moments.

     
    • walkfredjay

      14 janvier 2018 at 15 h 28 min

      Il y a de jolies choses dans « GRAND CANYON » et aussi dans le méconnu « MUMFORD » qui m’avait bien plu au moment de sa sortie.

       
  4. Kinskiklaus

    14 janvier 2018 at 17 h 33 min

    « Silverado » a toujours provoqué en moi un ennui profond. Tout sonne faux dans ce film. C’est le souvenir que j’en garde en tous les cas.

     
  5. Corey

    14 janvier 2018 at 21 h 21 min

    Wyatt Earp, un des mes films cultes. A chaque fois que je le revois, les 3 heures filent à la vitesse de la lumière.

     
    • walkfredjay

      14 janvier 2018 at 21 h 42 min

      Là je vais frapper un grand coup : je crois bien que je préfère « TOMBSTONE » ! Ce film réaliste et kitsch à la fois dont Kurt Russell revendique la paternité, comme nous en avions parlé il y a quelque temps.

       
      • Corey

        14 janvier 2018 at 22 h 08 min

        Je peux pas te dire, je l’ai pas vu !

         
      • Miguel

        16 janvier 2018 at 7 h 11 min

        J’ai trouvé « Tombstone » remarquable pour son ambiance lugubre et même un peu gothique avec quelques petites scènes digne d’un opéra de Faust.

         

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :