RSS

« LA LOCATAIRE » (2011)

26 Fév

RESIDENT2Quand commence « LA LOCATAIRE », on s’attend plus ou moins à une resucée du fameux navet-culte « FOU À TUER » avec Klaus Kinski : un propriétaire louant un appartement à Brooklyn à une jeune femme et se mettant à la harceler.

Mais on note d’emblée une réelle recherche dans la mise-en-scène du finlandais Antti Jokinen et surtout dans la photo ciselée de l’excellent Guillermo Navarro, habituel collaborateur de Guillermo Del Toro. Sans compter que la présence de deux bons comédiens comme Jeffrey Dean Morgan et Hilary Swank rassure sur le sérieux de l’entreprise. Bien sûr, le scénario est tout ce qu’il y a de conventionnel, une sorte de thriller à quasi-huis clos, confrontant une jeune urgentiste pas remise d’une séparation et un psychopathe voyeur, jusqu’à l’affrontement final d’une sauvagerie surprenante. Morgan a le rôle le plus difficile puisqu’il glisse progressivement du gentil célibataire séduisant et compréhensif – pendant le premier tiers du film – au dangereux prédateur. Il est assez stressant, il faut bien le dire ! Swank est juste, crédible et attachante. Leurs scènes en face-à-face sont les plus intéressantes. Autour d’eux, dans de courtes apparitions, on retrouve les récemment disparus Christopher Lee en grand-père lugubre (mais n’est-ce pas une production Hammer ?) et Michael Massee.

Sans surprise à espérer, « LA LOCATAIRE » se laisse tout de même regarder avec un vrai plaisir. L’immeuble est magnifiquement filmé et la poursuite finale dans ses entrailles est tout à fait réussie. À voir donc, pour ce qu’il est, c’est-à-dire une série B tournée par des gens plus talentueux et ambitieux que la moyenne, et offrant au futur ‘Negan’ de la série « WALKING DEAD », un de ces personnages de monstre souriant dont il a le copyright.

RESIDENT

HILARY SWANK, CHRISTOPHER LEE ET JEFFREY DEAN MORGAN

Publicités
 

2 réponses à “« LA LOCATAIRE » (2011)

  1. JICOP

    26 février 2018 at 9 h 53 min


    Christopher Lee forever !!!!

     
  2. Marc Provencher

    26 février 2018 at 14 h 04 min

    « À voir donc, pour ce qu’il est, c’est-à-dire une série B tournée par des gens plus talentueux et ambitieux que la moyenne. »

    Et coproduite par la Hammer, qui nous revient d’entre les morts !

     

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :