RSS

« WILLARD » (1971)

10 Juil
WILLARD2

« BEN » ET BRUCE DAVISON

Bien qu’il soit réalisé d’anonyme façon par Daniel Mann, qu’il souffre d’une vilaine photo de téléfilm seventies et d’un budget visiblement insuffisant, « WILLARD » a bien traversé l’épreuve des années et s’affirme aujourd’hui comme un classique mineur de l’horreur « quotidienne ».WILLARD

Impossible au début de ne pas penser à « PSYCHOSE », par la personnalité de Bruce Davison, grand dadais introverti et complexé, surtout dans sa relation malsaine à sa mère (Elsa Lanchester), qui le harcèle et l’étouffe. Mais peu à peu cet émule de Norman Bates évolue et devient une sorte de « maître des rats » avec lesquels il communique et dont il va se servir pour se venger de ses ennemis et reprendre sa vie en main. Le scénario traîne un peu en longueur, mais ne cède jamais à la facilité ou aux effets gratuits. Davison crée un personnage crédible, attachant malgré sa folie sous-jacente et sa pleutrerie. Mais on découvre progressivement qu’il n’est pas le véritable protagoniste du film. Le « héros » c’est ‘Ben’ un rat noir surdoué, rebelle et rancunier qu’il a le tort de contrer. En quelques plans très simples, l’animal est entouré d’une aura maléfique voire d’un… certain charisme ! Dans une galerie de seconds rôles caricaturaux écrits de façon très « camp », on a plaisir à revoir Sondra Locke en gentille collègue sensible et surtout l’inoxydable Ernest Borgnine extraordinaire de vulgarité en patron de Willard truculent et odieux. À condition de fermer les yeux sur une facture vraiment ingrate et désuète, on peut prendre grand plaisir à la vision de « WILLARD ».

WILLARD3

SONDRA LOCKE ET ERNEST BORGNINE

À noter qu’une sequel fut tournée sous le titre de « BEN » par Phil Karlson et qu’un remake sera tourné bien des années plus tard avec Crispin Glover dans le rôle-titre.

Publicités
 

4 réponses à “« WILLARD » (1971)

  1. CASANOVA Claude

    10 juillet 2018 at 17 h 18 min

    Vu le remake avec Crispin Glover : inquiétant mais inutile .

     
    • walkfredjay

      10 juillet 2018 at 18 h 36 min

      Oui, c’est aussi le souvenir que j’en garde, avec une orgie de CGI très dommageable.

       
  2. Thomas

    10 juillet 2018 at 21 h 08 min

    le remake est quand même bien mieux filmé et Glover est vraiment excellent, sans oublié que le regretté R.Lee Ermey est un super choix pour succéder à Ernest, idem pour la sublime Laura Harring qui remplace facilement Sondra Locke. un des rares remake récent réussi

     
    • walkfredjay

      10 juillet 2018 at 21 h 20 min

      Je le reverrai… Mais pour ce qui est d’être mieux filmé que l’original, la barre n’est pas très haute !

       

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :