RSS

« SUSPIRIA » (1977)

15 Août

SUSPIRIA.jpg« SUSPIRIA » est certainement le film le plus connu et emblématique de la carrière inégale de Dario Argento, celui qui cristallise parfaitement son approche de l’horreur et ses aspirations visuelles. Le scénario tient sur un ticket de métro (une jeune Américaine arrive dans une académie de danse allemande, tenue par des sorcières), il n’y a pratiquement aucune progression dramatique, mais ce n’est clairement pas cela qui intéressait les auteurs. L’histoire n’est ici que prétexte à imposer un style, à expérimenter des effets, à enchaîner les cadrages baroques et à inonder l’écran de couleurs primaires agressives. En cela, « SUSPIRIA » est assez fascinant et il devient vite évident que les véritables stars du film sont le chef-décorateur (Giuseppe Bassan) et surtout le chef-opérateur (Luciano Tovoli) qui font du film un Grand-8 visuel sans la moindre retenue ou le plus petit lien avec le réel. Les longues traversées de couloirs passant du vert fluo au rouge-sang, soulignées par la BO obsédante des Goblins et le petit visage intelligent et soucieux de Jessica Harper, sorte d’émule d’Alice au pays des merveilles, sont des images indélébiles du genre. Omniprésente, l’actrice est entourée de glorieuses aînées comme Alida Valli impayable en matrone au rire figé, Joan Bennett au regard toujours si bleu et de plus jeunes comme Miguel Bosé ou Stefania Casini.

Mais « SUSPIRIA » n’a rien d’un film d’acteurs. C’est une œuvre qui n’existe que pour et par la maîtrise des couleurs. Même les éclaboussures de sang pendant les meurtres ont un rouge particulier. Ne pas s’attendre à un suspense élaboré donc, ni à des personnages psychologiquement très fouillés. Mais plutôt à une sorte de cauchemar fou et bariolé dont certaines trouvailles sont vraiment marquantes.

SUSPIRIA2

JESSICA HARPER, JOAN BENNETT ET STEFANIA CASINI

À noter qu’un remake vient d’être tourné par Luca Guadagnino sous le même titre, avec Dakota Johnson, Tilda Swinton et Sylvie Testud. Jessica Harper apparaît également dans un petit rôle.

Publicités
 
4 Commentaires

Publié par le 15 août 2018 dans CINÉMA ITALIEN, FILMS D'HORREUR

 

4 réponses à “« SUSPIRIA » (1977)

  1. Patrick

    15 août 2018 at 7 h 50 min

    Un très grand film du genre que j’ai du revoir pour vraiment l’apprécier, c’est vrai que c’est plus un film d’atmosphère qu’autre chose mais à sa manière il est splendide.

     
  2. Seb

    15 août 2018 at 8 h 32 min

    Ennui profond pour ma part à chaque visionnage ; film dont je trouve l’esthétique plus kitsch qu’admirable, avec une énergie rythmique équivalente à un épisode de Derrick. Je n’aime pas du tout.

     
  3. Thomas

    15 août 2018 at 10 h 29 min

    B.A intrigante du remake : https://www.youtube.com/watch?v=-n6OdhHrs_U

     
  4. Darcotik

    15 août 2018 at 12 h 40 min

    Esthétiquement fantastique, Dario Argento oblige, mais mieux vaut avoir du café à proximité au cas où.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :