RSS

LES 83 ANS DU SAMOURAÏ…

08 Nov
DELON 83

ALAIN DELON A 83 ANS AUJOURD’HUI. ON EN PROFITE POUR RÉCLAMER 4 DE SES FILMS INTROUVABLES. PAS FORCÉMENT DES CHEFS-D’OEUVRE, MAIS BON…

Publicités
 

59 réponses à “LES 83 ANS DU SAMOURAÏ…

  1. JICOP

    8 novembre 2018 at 11 h 28 min

    Bon anniversaire Alain.
    Notre guepard meriterait un dernier grand role a sa ( de ) mesure.
    Je croise les doigts.

     
    • walkfredjay

      8 novembre 2018 at 11 h 34 min

      Leconte l’avait déjà loupé en beauté… Je croise aussi, mais plus par habitude qu’autre chose !

       
      • JICOP

        8 novembre 2018 at 11 h 44 min

        S’il avait accepte au moins le  » vengeance  » de Johnny To. Quelle occasion manquee. 😔

         
      • walkfredjay

        8 novembre 2018 at 11 h 48 min

        Il l’avait accepté ! Puis s’était retiré du projet tardivement… Quelle parfaite sortie ça aurait été ! 😦

         
  2. Marc Provencher

    8 novembre 2018 at 13 h 59 min

    Ben, c’est quoi l’truc en bas à droite avec une bonne soeur ?

     
    • walkfredjay

      8 novembre 2018 at 14 h 05 min

      « DOUCEMENT LES BASSES » de Jacques Deray. Jamais vu, mais très très très mauvaise réputation !

       
      • Edmond

        8 novembre 2018 at 16 h 01 min

        Entre Dancing Machine et Doucement les basses qui remporte la palme de la mauvaise réputation ?

         
      • walkfredjay

        8 novembre 2018 at 16 h 41 min

        « LE JOUR ET LA NUIT » !

         
      • Nicolas Laché Laché

        8 novembre 2018 at 19 h 22 min

        C’est une comédie agréable à regarder,ni pire,ni meilleure que les autres…j’avais vu le film sur FR3 UN MARDI SOIR AU PRINTEMPS 81 ,j’avais dix ans,et en avait conservé un bon souvenir.Outre Delon,on y retrouve Nathalie Delon,Paul Meurisse et le catcheur André Bollet déjà vu dans « Borsalino » (le gros Poli abattu par le tendem Belmondo/Delon) et également « Le choc ».Et puis un samourai en curé ça se laisse voir…

         
      • lemmy

        10 novembre 2018 at 21 h 18 min

        Quelle mémoire !!

         
  3. Patrick

    8 novembre 2018 at 14 h 51 min

    Un de mes acteurs favoris, une vrai figure du cinéma français avec ses hauts et ses bas mais une carrière impressionnante.

     
  4. Corey

    8 novembre 2018 at 16 h 14 min

    La filmographie la plus dingue du cinéma français. Insurpassable, à jamais.

     
    • Nicolas Laché Laché

      8 novembre 2018 at 19 h 12 min

      Il y a quand même DEPARDIEU !!

       
  5. Edmond

    8 novembre 2018 at 17 h 04 min

    J’avais oublié cet outsider qui a coiffé au poteau les deux précédents films 😀
    Si une nuit Alain Delon devait être créé,ces trois films devraient figurer au programme

     
  6. Miguel

    8 novembre 2018 at 17 h 12 min

    Tiens, ça me donne envie de revoir « le Battant », très bon polar.

     
  7. lemmy

    8 novembre 2018 at 17 h 34 min

    83 ans ! Grandiose. Leconte devait le faire rejouer dans un film avec Binoche cette année, mais Delon aurait encore refusé in extremis.

     
  8. lemmy

    8 novembre 2018 at 17 h 36 min

    Tiens, ça me donne envie de voir « Dancing Machine », film que je recommande chaudement, spécialement à Fred.

     
  9. JICOP

    8 novembre 2018 at 18 h 04 min

    Oui . Ouf . Leconte est un des cinéastes les plus surestimés du cinoche Français ( qui est déjà bien amoché ) .
    Il a déjà viandé les retrouvailles de Delon et Belmondo , ce con , ça va comme ça .
    Par charité chretienne , je ne parlerai pas de ses  » bronzés 3  » . Une honte absolue .

     
    • walkfredjay

      8 novembre 2018 at 18 h 13 min

      Pour moi, Leconte c’est un seul film : « TANDEM ». Rien à jeter. Le reste est totalement surévalué.

       
      • lemmy

        8 novembre 2018 at 18 h 22 min

        Les Grands ducs ! Aussi Ridicule, l’Homme du train (oui oui)

         
      • walkfredjay

        8 novembre 2018 at 18 h 45 min

        Moui… « LES GRANDS DUCS ». Super casting, ambiance bordélique. La même impression d’avoir gâché des grands comédiens enfin réunis que pour « UNE CHANCE SUR DEUX ». Il y avait mieux à faire. Quant à « RIDICULE », film unanimement louangé, il m’a laissé de marbre. Les Anglais sont plus doués pour ce genre d’humour. Mais, comme je le dis toujours, ce n’est que mon avis ! Pas vu « L’HOMME DU TRAIN ».

         
      • Corey

        8 novembre 2018 at 18 h 47 min

        Vous êtes très durs. Reconnaissance éternelle a Leconte pour avoir réuni une dernière fois Bebel et Delon dans une chance sur deux, film très honorable et agréable, tout le fait digne d’un bon Lautner de la belle époque. Bande de vieux grincheux, va…

         
      • Marc Provencher

        8 novembre 2018 at 19 h 07 min

        Oh là. Pour moi, outre ‘TANDEM’, ‘MONSIEUR HIRE’, ‘LE MARI DE LA COIFFEUSE’, ‘LE PARFUM D’YVONNE’, ‘LA VEUVE DE ST-PIERRE’ et ‘L’HOMME DU TRAIN’ sont d’excellents films. Et puis dans le temps j’avais bien aimé ‘LES SPÉCIALISTES’, aussi…

        J’en ai vu aussi des calamiteux du très inégal Leconte, le pire étant sans aucun doute ‘LA GUERRE DES MISS’, que j’ai abandonné au bout d’une demie-heure. Et puis je ne me suis tenu très loin de ‘LA FILLE SUR LE PONT’, vu que c’est avec Vanessa Paradis…

         
      • walkfredjay

        8 novembre 2018 at 19 h 11 min

        La polémique enfle !!!

         
      • Marc Provencher

        14 novembre 2018 at 14 h 34 min

        Parmi ses mérites, Leconte a celui d’avoir porté Gotlib à l’écran dans ‘LES VÉCÉS ÉTAIENT FERMÉS DE L’INTÉRIEUR’, son premier film, avec le tandem Jean Rochefort-Coluche en Bougret et Charolles, rebaptisés Pichard et Charbonnier pour je ne sais quelle raison. En fait c’est assez mauvais, mais j’adore !

         
  10. JICOP

    8 novembre 2018 at 18 h 53 min

    Tu sais ce qu’ils te disent les vieux grincheux 🙂
    Non pas reconnaissance de les avoir réunis pour un film quelconque , ils méritaient mieux .
    Allez je sauverai quand meme  » Tandem  » effectivement , et  » monsieur Hire  » .
     » Ridicule  » , c’est boursouflé et trop écrit pour le coup .
    Quand aux  » grands ducs  » . Comme dirait Thierry Lhermitte dans  » le père Noel …  » : Therese , c’est une catastrophe !!! 🙂

     
    • walkfredjay

      8 novembre 2018 at 19 h 00 min

      Corey, ton indulgence envers « UNE CHANCE SUR DEUX », me rappelle mes efforts pathétiques pour trouver des qualités à « DEATH WISH 2 » (voir chronique). C’est terrible, « UNE CHANCE SUR DEUX » ! Et le Bronson aussi… C’est indéfendable ! Mais nous sommes comme de vieux soudards loyaux et aveuglés par la nostalgie. On ne se refera pas.
      Sur Leconte, je suis de l’avis de Jicop, même si « M. HIRE » m’a laissé de marbre. Après avoir vu Michel Simon dans l’original, le pauvre Michel Blanc et sa tête à la Nosferatu ne m’ont pas du tout convaincu.

       
      • lemmy

        8 novembre 2018 at 19 h 03 min

        Non, pas touche à DW 2 et à Une chance sur deux !

         
      • walkfredjay

        8 novembre 2018 at 19 h 04 min

        Bravo, Lemmy ! Tu es l’incarnation ultime du vieux soudard sourd et aveugle qui va à la mort en chantant, prêt à soutenir des reliques à demi décomposées !

         
      • lemmy

        8 novembre 2018 at 19 h 15 min

        Faut arrêter ce mouvement de décadence et de jeunisme effréné, sinon plus rien se stoppera les digues, on se mettra à critiquer « Le Justicier de New York » ou « Dancing Machine ».

         
      • walkfredjay

        8 novembre 2018 at 19 h 22 min

        N’exagère pas ! Il faut savoir raison garder.

         
  11. Corey

    8 novembre 2018 at 19 h 23 min

    Surtout que Death Wish 2, c’est le meilleur des cinq !

     
  12. Nicolas Laché Laché

    8 novembre 2018 at 19 h 26 min

    Quant à UNE CHANCE SUR DEUX ,puisque l’on parle de navet,ne le confondez pas avec AMAZONE,qui lui n’a pas volé sa réputation !

     
  13. Corey

    8 novembre 2018 at 19 h 26 min

    Et puis merde, j’avoue, quand je revois la première scène de la rencontre entre Belmondo et Delon dans Une chance sur deux :
    Belmondo : « On se connait ? »
    Delon « Ca m’étonnerait… »
    Je commence déjà à frissonner, puis quand ils reprennent les armes sous la musique de Borsalino, je pleure !

     
    • JICOP

      8 novembre 2018 at 19 h 43 min

      Tu es trop sentimental , Corey .
      C’est du chantage affectif , voilà la vérité 🙂

       
  14. Kinskiklaus

    11 novembre 2018 at 13 h 39 min

    Qui a le culot de défendre « Une chance sur deux » ? Corey, cesse tout de suite ces enfantillages, tu veux ! Je préfère encore le téléfilm « Un mari de trop », fruit des rencontres entre Delon et Lorie, tiens ! Au sujet de Leconte, j’abonde dans le sens de nos amis qui le trouvent très surcoté. Je sauve les comédies de ses débuts, tout particulièrement « Viens chez moi, j’habite chez une copine ». Je sauve également le très beau et méconnu « Le parfum d’Yvonne ». Pour le reste, on navigue entre le moyen et le médiocre (« Les grands ducs » caractérisant bien son habitude de réunir de grands comédiens autour d’un scénario médiocre et d’une mise en scène plate).

     
    • Corey

      11 novembre 2018 at 23 h 28 min

      Je persiste et je signe. Une chance sur deux est une excellente comédie policière bien charpentée, sur le modèle de celles d’un Lautner dans les 60/70’s. Leconte sait le faire, et il le fait très bien.
      Et tant pis pour les snobinards qui ont dézingué à l’époque Les bronzés (et avant les Girault ou les Grangier), et qui trouvent maintenant tout cela culte.

       
      • walkfredjay

        12 novembre 2018 at 0 h 26 min

        Respect pour ta persévérance, Corey. Mais franchement, je ne crois pas qu’il y ait ici des gens qui n’aiment pas le film de Leconte par snobisme ! Personnellement, c’est un film que j’aurais aimé aimer quand il est sorti. Je suis tombé de tellement haut et j’ai été vraiment agacé de savoir que plus jamais ces deux-là ne se croiseraient sur un film. Tu as évidemment le droit d’apprécier « UNE CHANCE SUR DEUX », mais… quel gâchis !

         
      • Corey

        12 novembre 2018 at 11 h 50 min

        J’ai été aussi enthousiaste que tu as été déçu… C’est le cinéma !

         
      • walkfredjay

        12 novembre 2018 at 11 h 54 min

        Exactement. C’est là que l’expression « les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas » prend tout son sens. Impossible de convaincre quiconque qu’il a raison ou tort d’aimer ou pas quelque chose. Il y a tant de facteurs, extérieurs à l’objet lui-même, qui entrent en jeu et qui sont totalement personnels.

         
  15. Edmond

    12 novembre 2018 at 12 h 29 min

    Je rebondis sur le sujet Leconte , c’est son anniversaire aujourd’hui

     
  16. Kinskiklaus

    12 novembre 2018 at 12 h 36 min

    Sacré Edmond, c’est pas toi qu’on surnomme l’huile sur le feu ?

     
    • Edmond

      12 novembre 2018 at 14 h 52 min

      Que nenni ! Vous lui avez fait sa fête ,je lui souhaite son anniversaire ( moins brutalement que le maitre des lieux :D:D )

       
  17. Marc Provencher

    12 novembre 2018 at 15 h 21 min

    Par esprit de contradiction, je dirai que j’ai pas trouvé ‘UNE CHANCE SUR DEUX’ si abominable et que je me suis quand même amusé. Sauf que c’est avec Vanessa Paradis, la crécelle humaine ! À chaque fois qu’elle ouvre la bouche, tel un malheureux légionnaire romain, je me me colle les mains sur les oreilles : « Pitié, par Jupiter ! Arrêtez cet horrible bruit ! »

     
    • lemmy

      12 novembre 2018 at 17 h 03 min

      Idem pour Vanessa Paradis, insupportable. Je n’y peux rien, c’est comme ça. Elle plombe pas mal le film.

       
      • walkfredjay

        12 novembre 2018 at 17 h 06 min

        Par acquit de conscience, j’ai revu deux ou trois scènes sur Youtube, avec elle notamment. Exactement le même feeling que la première fois : mollesse, répliques faciles, clins d’oeil lourdingues, Delon et Belmondo en roue-libre… Non, décidément, pas pour moi !

         
      • Corey

        12 novembre 2018 at 17 h 18 min

        Revois le film en entier plutôt… Pas facile de (re)juger sur quelques extraits ! Delon et Belmondo en roue libre, non, Belmondo qui fait du Bebel, et Delon du Delon. 15 ans grosso modo après leurs derniers succès respectifs, c’était inespéré.
        En fait, je me demande si tu aimes vraiment ces deux acteurs. Honnêtement, même si on considère le film comme moyen, les revoir avec 20 ans de moins refaire leur numéro avec entrain et autodérision devrait suffire.

         
      • walkfredjay

        12 novembre 2018 at 17 h 31 min

        Oui, j’aime les deux, avec une préférence pour Delon et le Belmondo des années 60. Je te dirais que c’est justement parce que je les aime que « UNE CHANCE SUR DEUX » m’agace autant. Ce n’est qu’une farce à l’écriture bâclée, alors que ce dernier rendez-vous aurait pu être à la hauteur de leur carrière.
        « LA LOI ET L’ORDRE » avec Pacino et De Niro m’avait tout autant contrarié, à la différence que les deux acteurs avaient déjà poussé leur chant du cygne avec « HEAT ». Mais rien ne sert de justifier tout cela, n’est-ce pas ? On est dans le pur subjectif et c’est très bien.

         
      • Edmond

        12 novembre 2018 at 17 h 20 min

        En parlant de voix , Douglas Rain la voix de Hal dans  » 2001 l’odyssée de l’espace  » nous a quitté

         
      • Corey

        12 novembre 2018 at 19 h 44 min

        Fred, je me suis rendu compte que ce que j’ai dit était un peu con. Chacun aime à sa façon, et personne n’a la recette de la bonne façon d’apprécier (ou pas) un artiste. Je retire !

         
      • walkfredjay

        12 novembre 2018 at 22 h 13 min

        Non pourquoi ? Les avis divergents font les bons débats ! Mais sincèrement, je te comprends. Si Eastwood et Bronson étaient apparus ensemble dans un film pendant les seventies et que la Cannon les avait de nouveau réunis en, par exemple, 1987, sous la direction de J. Lee-Thompson, il y a fort à parier que j’aurais trouvé le film génial avant même de l’avoir vu ! 😀

         
    • lemmy

      12 novembre 2018 at 22 h 43 min

      Le défaut d’Une Chance sur deux est probablement son côté ultra référentiel, à la Expendables. La bonne idée aurait été de les mettre tous les deux dans un vrai film avec une bonne histoire, et de les propulser dans le présent, pas dans le passé.

       
      • JICOP

        13 novembre 2018 at 9 h 00 min

        Absolument d’accord avec toi Lemme . Le defaut egalement du  » coup double  » avec Lancaster et Douglas dans les 80’s.
        Trop de references annihilent le propos et on bascule facilement dans le pastiche.

         
  18. JICOP

    12 novembre 2018 at 17 h 17 min

    Mais oui bordel ; c’est réalisé avec des chaussures de plomb .
    Il aurait fallu à la limite le Leconte des  » spécialistes  » qui ne se prenait pas pour un auteur et abordait les films avec une certaine insouciance .
    Le Leconte d’à partir de  » Ridicule  » commence à écouter les louanges autour de sa personne et ne se mouche plus du coude . Leconte devient sentencieux .
    C’est criant sur des films qui se veulent légers ou à tendance humoristique .

     
  19. Kinskiklaus

    12 novembre 2018 at 19 h 33 min

    Je pique un fou rire, tout seul dans mon coin, suite au dernier commentaire d’Edmond. C’est pourtant pas drôle mais ce commentaire semble sorti tout droit de nulle part. J’imagine le mec au guichet d’une banque :

    – « Vous en me reconnaissez pas, Madame ? Mais si enfin, j’étais la voix de Hal dans le film de Kubrick ! »

    – Ah mais oui, maintenant que vous le dites ! »

     
    • JICOP

      12 novembre 2018 at 19 h 46 min

       » I’m sorry , Dave , I can’t do that  » . 🙂
      François Chaumette dans la version Française .

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :