RSS

« INFECTÉS » (2009)

11 Août

CARRIERS.jpgIl n’a pas dû être facile à vendre ce « INFECTÉS ». Film de zombies sans zombies, film post-apocalyptique intimiste, et au fond, surtout drame psychologique sur deux frères diamétralement opposés qui se trouvent confrontés aux pires dilemmes imaginables.

Écrit et réalisé par David et Álex Pastor, c’est une série B un peu plus ambitieuse qu’il ne paraît au premier abord. L’action se situe APRÈS l’évènement qui a détruit la population de la planète et la plupart des « infectés » ne sont plus que des cadavres putréfiés. Reste le pire ennemi : nous-mêmes. Et le scénario s’applique à démontrer que lorsque la survie est en jeu, il n’existe plus rien d’autre. Ni l’amour, ni l’amitié, ni la solidarité. Rien qu’un égoïsme nécessaire mais qui déshumanise peu à peu les survivants et ronge leur âme. C’est un propos indéniablement intelligent et original, qui semble examiner à la loupe le contenu de ce sous-genre de l’horreur qu’est le « film de zombies » et se conclue dans un anti-climax lucide et désespérant. Survivre, oui. Mais pourquoi ? Et dans quel état ?

Sobrement filmé, vigoureusement monté, « INFECTÉS » est porté par d’excellents jeunes acteurs : Chris Pine parfait en voyou arrogant et fier-à-bras aux fêlures béantes, Lou Taylor Pucci en frère cadet freiné par ses scrupules, Piper Perabo et Emily VanCamp toutes deux intenses et crédibles. Chris Meloni a un beau rôle secondaire, celui d’un homme à bout de ressources essayant de sauver sa fillette malade. La scène où il est abandonné sur la route est vraiment poignante.

CARRIERS2

CHRIS PINE, LOU TAYLOR PUCCI, CHRIS MELONI ET PIPER PERABO

Bonne surprise donc que « INFECTÉS », qui va un peu plus loin que les habituelles histoires de morts-vivants et s’attache plutôt à prouver que l’humanité n’est peut-être qu’un mince vernis qui ne résiste pas très longtemps aux assauts. À méditer.

 

Une réponse à “« INFECTÉS » (2009)

  1. Jicop

    11 août 2019 at 16 h 33 min

    Excellent petit film aux enjeux souvent cruels mais essentiels
    Tout juste peut on regretter une realisation un peu trop  » Sundance  » par moments. Peut etre un probleme de budget .

     

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :