RSS

« DES HOMMES D’HONNEUR » (1992)

16 Fév

FEW.jpgÉcrit par Aaron Sorkin d’après sa propre pièce, « DES HOMMES D’HONNEUR » de l’éclectique Rob Reiner est une parfaite machine hollywoodienne, 100% efficace, menée à un train d’enfer et ne relâchant jamais la tension pendant deux bonnes heures.

Pourtant, le sujet n’est pas évident : la mort d’un marine bizuté par deux soldats, sur ordre d’un ou plusieurs officiers. Un jeune avocat de l’U.S. Navy (Tom Cruise) doit les défendre et pour cela, affronter un colonel intimidant (Jack Nicholson) réputé intouchable. La force du film est d’avoir donné plusieurs facettes à tous les personnages, jusqu’au plus modeste et d’avoir utilisé les défauts de Cruise, son côté tête-à-claques, son narcissisme, pour enrichir son rôle. Il est incroyablement bien entouré par un des plus beaux castings des années 90 : Demi Moore excellente en co-défenseuse, Kevin Pollak, Kevin Bacon en procureur subtil et honnête, J.T. Walsh impeccable comme d’habitude, Kiefer Sutherland détestable à souhait, et des visages connus comme Cuba Gooding, Jr., Noah Wyle dans de courtes apparitions. Mais le clou du spectacle, c’est bien sûr Nicholson, dans un rôle assez court en minutage, mais qui domine le film tout entier. En officier glacial, cassant et sûr de son bon droit, il électrise littéralement l’écran à la moindre réplique. Son face à face final avec Cruise, au tribunal, évoque ce que faisait Bogart dans « OURAGAN SUR LE CAINE » et constitue par la seule puissance de l’acteur, le morceau de bravoure de « DES HOMMES D’HONNEUR ». C’est une grande scène, magnifiquement dialoguée, où Nicholson menace d’imploser d’une seconde à l’autre face à son pire ennemi, qui n’est pas Cruise, mais son propre ego.

Réalisé au cordeau, sans signe particulier, entièrement au service de l’histoire, c’est une des grandes réussites de l’inégal Reiner et le portrait complexe et inquiétant de ces hommes censés « monter la garde » et sauver nos vies. Passionnant.

FEW2

TOM CRUISE, KEVIN BACON, DEMI MOORE ET JACK NICHOLSON

 

11 réponses à “« DES HOMMES D’HONNEUR » (1992)

  1. Jeremy Fox

    16 février 2020 at 11 h 40 min

    Bon film de procès,quel dommage que Nicholson ai si peu de scène,quand à Cruise je sais qu’il n’est pas très apprécié sur le blog l’homme est très agaçant mais l’acteur (ouille pas sur la tête😁) a su jusqu’à maintenant choisir ses projets et ce n’est pas tout à fait un hasard s’il a pu tourner avec certaines pointures (Kubrick, Spielberg, Scott, De Palma, Scorsese, Mann) ce qui n’est plus le cas depuis une décennie il est vrai.

     
    • walkfredjay

      16 février 2020 at 12 h 06 min

      Ses films valent mieux que lui, en somme. Je suis assez d’accord ! 🙂

       
  2. Miguel

    16 février 2020 at 12 h 26 min

    Demi Moore est surprenante, l’austérité toute militaire de son personnage est crédible en tout point et crève l’écran. Les autres acteurs sont très bons mais avec ou sans uniformes, on verrait pas la différence.

     
  3. Don Gaetano

    16 février 2020 at 14 h 50 min

    Revu dernièrement. Et même impression qu’à sa sortie.
    Face à un Nicholson, qui par sa seule présence crève l’écran, le p’tit Tom galère pour maintenir les projecteurs braqués sur lui.
    Ce n’est pas le meilleur film de procès. Mais çà se laisse (encore) regarder.

     
  4. Jicop

    16 février 2020 at 16 h 03 min

    Nicholson dans ce film , c’est comme Brando dans  » Apocalypse now  » : son ombre plane sur le metrage sans qu’il ait grand chose a faire . N’empeche, sa composition de vieille ganache dans la scene finale de proces vaut son pesant d’or. Il atomise litteralement le reste du casting par un simple froncement de sourcils : du grand art.
    Dommage que le film ne fasse que survoler les ( quelques ) questions posees et que l’ecriture du scenario soit presque trop efficace , trop carre. Nicholson apporte la folie necessaire . Reiner n’a jamais ete un grand realisateur de toute facon , malgre d’indeniables reussites dont ces  » hommes d’honneur  » .

     
    • Seb

      16 février 2020 at 20 h 16 min

      Tout de même, Jicop: Stand By Me est un petit miracle, Spinal Tap et Garçon choc pour nana chic deux très bonnes comédies, Misery un solide thriller, le plus récent Un coeur à l’envers vraiment une chouette chronique nostalgique, etc. certes Reiner n’a pas une forte identité de cinéaste mais quand il réussit, il réussit vraiment bien. Un peu à la manière d’un Taylor Hackford. Dommage qu’ils aient tous deux signés leur lot de betteraves…

       
      • Jicop

        16 février 2020 at 20 h 39 min

        Je dis pas Seb. J’aime bien les films que tu as cites, no problem .
        Non c’est juste que pour ce film , un type comme Lumet par exemple aurait sans doute transcende le materiau d’origine. Reiner fait le taf mais sans genie. Tu l’as dis il n’a pas une identite propre comme peuvent en avoir les proscrits Polanski ou Allen .
        Bon maintenant je demande pas a manger du caviar tous les jours . Un bon pate de campagne suffit a mon bonheur . 😉

         
      • Seb

        16 février 2020 at 20 h 47 min

        On est d’accord ! Du homard tous les jours ça lasse, parfois une bonne rillette fait l’affaire. 😆

         
  5. Seb

    16 février 2020 at 20 h 11 min

    Un film qui ne m’a jamais vraiment tenté. J’ai du mal avec les film « de procès », encore plus s’ils sont passés à la moulinette hollywoodienne !

     
  6. Patrick

    16 février 2020 at 20 h 25 min

    Pas revu depuis très longtemps mais de mémoire un bon film.

     
    • Jicop

      16 février 2020 at 20 h 45 min

      Patrick . Si tu commences a etre d’accord avec Fred, on va pas s’en sortir. Un petit effort, zut 😋

       

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :