RSS

Archives de Catégorie: ARNAQUES !

VAS-Y, POULET !

Lino Ventura, l’air très fâché et encore plus déterminé à en découdre, vide le barillet de son Magnum sur un voyou hurlant de douleur. Et il n’hésite pas à lui tirer non seulement dans le dos, mais aussi en pleine tête ! On le savait pas commode, le Lino… mais à ce point ! L’autre a dû beaucoup l’énerver.SBIRRO

Autour de cette scène centrale déjà bien violente, des images en noir & blanc : des malfrats armés, d’autres types flingués et dégustant les bastos, une prise d’otage. Qu’est-ce à dire ? Un thriller italien situé pendant « les années de plomb » dans lequel Lino jouerait un tueur impitoyable, un ‘vigilante’, un superflic à la Dirty Harry ? Eh bien, pas du tout. Le nom du réalisateur, Pierre (écrit en énorme !) Granier-Deferre (écrit en tout petit) indique qu’il s’agit d’une production française. Et la traduction du titre italien donne quelque chose comme « VAS-Y, POULET ». On en conclue donc – et ce malgré l’absence complète de Patrick Dewaere sur l’illustration – qu’il s’agit d’une sortie DVD transalpine de « ADIEU POULET ». Il fallait le deviner !

Publicités
 

CHARLEY, KING OF THE JUNGLE !

Amis visiteurs, comment « BDW2 » pouvait-il vous laisser partir en vacances sans une gourmandise pour la route ? Après d’interminables recherches, le Blog du West, 2ème du nom, vous a déniché une nouvelle arnaque – venue d’Italie, qui plus est – dont le graphisme laisse rêveur et inscrit instantanément l’œuvre parmi les classiques du genre.TORTURA

mbleAinsi, notre mascotte Charley Bronson aurait tourné un « film de jungle ». Tout le laisse à penser : armé d’un couteau, torse-nu, l’air farouche et un brin déconcerté, Bronson semble incarner Tarzan (ou un proche cousin, en tout cas). La jeune femme attachée, prête à être dévorée par des cannibales vaguement indiens, affamés et néanmoins lubriques puisqu’ils lui ont arraché ses vêtements, pourrait être ‘Jane’. Quant à l’homme au-dessus, il a une tête de méchant, évident au premier coup d’œil. Probablement un chasseur d’ivoire ennemi juré de l’homme-singe, qui a peut-être kidnappé sa fiancée. Allez savoir…

En fait, il s’agit tout bêtement d’une affiche de la réédition du « JUGEMENT DES FLÈCHES », où Charley n’avait qu’un petit rôle de Sioux ! Faut-il qu’ils soient doués et imaginatifs, nos petits génies transalpins, pour nous faire rêver ainsi avec une affiche qui n’a strictement aucun rapport avec le film qu’elle est censée vendre !

À noter également que le titre n’est pas « APACHE » pourtant inscrit en gros caractères (et qui est apparemment le nom du personnage de Bronson !) mais « LA TORTURE DE LA FLÈCHE » écrit en tout petit. Où vont-ils donc chercher tout ça, les ragazzi ?

 
 

GERMAN EAGLE…

AIGLE DVD

SORTIE DVD ALLEMANDE DE « L’AIGLE SOLITAIRE » EN JUILLET, AVEC BRONSON CATAPULTÉ TÊTE D’AFFICHE ET LADD EN SECONDE PLACE.

 

BRIGADE ANTI-ENLÈVEMENT !

Les jaquettes/escroqueries se faisant de plus en plus rares, « BDW2 » est heureux et fier de vous présenter aujourd’hui un fleuron venu d’Espagne, généralement peu prodigue en la matière.BRIGADA

« BRIGADE ANTI-ENLÈVEMENT » s’annonce donc comme un thriller particulièrement brûlant : sur fond de ciel en flammes, un avion de ligne dont le cockpit a lui-même pris feu, semble en grande difficulté. Au premier plan, les stars du blockbuster : Charles Bronson, clope au bec, en costume-cravate, doit probablement jouer le flic chargé de stopper les kidnappeurs (il doit forcément y en avoir, si on se réfère au titre), à l’arrière-plan, Peter Finch étrangement juvénile, porte une chemise militaire.

En fait en creusant un peu, on s’aperçoit qu’il n’y a pas d’avion en flammes, pas de flic, aucune brigade anti-enlèvement, c’est juste une édition DVD de plus du téléfilm « RAID SUR ENTEBBE » (1976) d’Irvin Kerschner, relatant des faits réels de terrorisme survenus en Ouganda. Bronson jouait effectivement dans ce film, mais dans un rôle relativement secondaire de général israélien, sans clope ni costume-cravate (la photo granuleuse à souhait est tirée du « PASSAGER DE LA PLUIE ») et Finch, beaucoup plus âgé, y faisait sa dernière apparition à l’écran en ministre.

 
34 Commentaires

Publié par le 15 juin 2017 dans ARNAQUES !, LA LÉGENDE DE CHARLEY

 

LE JACKPOT MEXICAIN !

Voilà bien longtemps que « BDW2 » n’avait pas déniché une jaquette DVD destinée à arnaquer le gogo. C’est aujourd’hui réparé avec « MEXICAN JACKPOT », un petit bijou venu d’Allemagne !

JACKPOTLe film apparaît comme un blockbuster d’aventures exotiques, où Lee Van Cleef de dos, mais dont le nom apparaît en énorme au-dessus du titre, jouerait une sorte d’Indiana Jones chevelu armé d’une tronçonneuse et prêt à affronter des guerriers africains poursuivant une jeune femme en monokini sur un pont de lianes. De quoi attiser la curiosité des cinéphiles et des obsédés !

Bien sûr, le titre étant « LE JACKPOT MEXICAIN », on peut se demander pourquoi on se retrouve en Afrique. Alors évidemment, un peu méfiants, on fait une rapide recherche et on s’aperçoit qu’il s’agit en fait de « THIEVES OF FORTUNE », une série B de 1990, le tout dernier film de Van Cleef, qui y joue un vieux rancher et… qui meurt au bout de cinq minutes !

Cette incroyable jaquette n’a donc strictement rien, mais RIEN à voir avec le contenu du film qu’il est censé vendre. Et par conséquent, il a toute sa place dans le musée de horreurs illustrées de « BDW2 ». Dommage, tout de même, on l’aurait bien acheté ce DVD pour voir ‘Sentenza’ emperruqué se bastonner avec des guerriers masaï à coups de tronçonneuse.

 

« LA FAMILLE » !

Pour bien démarrer la semaine, rien de tel qu’une affreuse petite jaquette de VHS antédiluvienne, exhumée par « BDW2 » dans sa quête incessante de la plus horrible illustration du monde. Celle-ci ne l’est sans doute pas, mais elle vaut tout de même le détour.VHS CITÉ

Le film, « CITÉ DE LA VIOLENCE », copro franco-italienne de 1970, sortit d’abord aux U.S.A. sous le titre normalement traduit par « VIOLENT CITY ». Mais il y eut le triomphe commercial du « PARRAIN » et les films sur la mafia étaient subitement à la mode. Aussi, cette même année 1972, les distributeurs ressortirent-ils le film de Sergio Sollima sous le titre « LA FAMILLE » ! Et sur cette splendide jaquette vidéo, on notera une non moins magnifique ‘tagline’ : « On lui a fait une offre qu’il ne pouvait pas refuser… Mais il l’a refusée ». Que dire ? On frise l’extase !

Quant à l’illustration elle-même, c’est une peinture à dominante marron, montrant Charles Bronson brandissant une arme (même si son bras semble appartenir à quelqu’un d’autre !) et entouré de cercles qui semblent être des viseurs de fusils à lunette. Sobre, efficace, imparable.

 

« DEUX CONTRE LA VILLE » !

cittaMais qu’est-ce donc que « DEUX CONTRE LA VILLE » ? Un quatrième face-à-face entre Jean Gabin et Alain Delon après « MÉLODIE EN SOUS-SOL », « LE CLAN DES SICILIENS » et « DEUX HOMMES DANS LA VILLE » ?

Non, bien sûr. Il s’agit du film de José Giovanni mais revu – et pas mal corrigé – par nos amis transalpins qui ont dû considérer que l’histoire de ce gentil repris de justice suivi par un vieil éducateur luttant contre la peine de mort, n’était pas spécialement vendeuse.

Alors la ville, on en fait carrément New York avec ses menaçants gratte-ciels et on présente les deux stars comme des criminels patibulaires, prêts à commettre un hold-up du siècle. Un peu comme une suite au « CLAN DES SICILIENS », quoi ! Delon arbore même un gros revolver, totalement absent du film (pour une fois !). Quant à Gabin, il a sa tête de caïd bougon et impitoyable, plutôt que celle plus âgée et affable qu’il arbore dans le film. Il suffit parfois de pas grand-chose pour modifier du tout au tout l’appréhension qu’on peut avoir d’un film…

 
2 Commentaires

Publié par le 5 mars 2017 dans ARNAQUES !