RSS

Archives de Catégorie: CINÉMA ANGLAIS

HAPPY BIRTHDAY, EWAN !

MCGREGOR

EWAN McGREGOR, ACTEUR ÉCOSSAIS DISCRET MAIS TOUJOURS FIABLE, À L’IMPOSANTE CARRIÈRE INTERNATIONALE

 
7 Commentaires

Publié par le 31 mars 2020 dans ANNIVERSAIRES, CINÉMA ANGLAIS

 

HAPPY BIRTHDAY, PETER !

HUNT

PETER R. HUNT (1925-2002), MONTEUR SUR DE GROSSES PRODUCTIONS, IL RÉALISE UNE DOUZAINE DE FILMS DONT UN 007 ATYPIQUE

 
8 Commentaires

Publié par le 11 mars 2020 dans ANNIVERSAIRES, CINÉMA ANGLAIS

 
Image

AUJOURD’HUI, RACHEL A 50 ANS !

WEISZ 50

 

HAPPY BIRTHDAY, JACK !

CLAYTON

JACK CLAYTON (1921-1995), IL N’A RÉALISÉ QUE 10 FILMS, MAIS TOUS SONT INTÉRESSANTS, STYLISÉS ET PORTENT SA GRIFFE

 
3 Commentaires

Publié par le 1 mars 2020 dans ANNIVERSAIRES, CINÉMA ANGLAIS

 

HAPPY BIRTHDAY, MIKE !

LEIGH

MIKE LEIGH, RÉALISATEUR ANCRÉ DANS SON ÉPOQUE, À LA FOIS RÉALISTE, ENGAGÉ ET POÉTIQUE. UNE BELLE ŒUVRE ÉCLECTIQUE.

 
8 Commentaires

Publié par le 20 février 2020 dans ANNIVERSAIRES, CINÉMA ANGLAIS

 

HAPPY BIRTHDAY, NATALIE !

DORMER

NATALIE DORMER, INTÉRESSANTE ACTRICE DES ANNÉES 2000 AU VISAGE SINGULIER ET AU JEU INTENSE. À SUIVRE…

 
1 commentaire

Publié par le 11 février 2020 dans ANNIVERSAIRES, CINÉMA ANGLAIS

 

« LES TÉMOINS » (2002)

TÉMOINS2.jpg« LES TÉMOINS » de Brian Gilbert fait partie de ce genre de films qui exige énormément du spectateur en matière de « suspension d’incrédulité ». Mais pas seulement. Il faut également subir une première moitié confuse, d’une extrême lenteur, qui semble n’aller nulle part, un rythme léthargique, pour enfin s’éveiller un peu dans la seconde. Mais bien trop tard.

Le sujet ? Pour faire simple, disons qu’un groupe de personnes ont été maudites pour avoir assisté à la crucifixion du Christ sans intervenir, et qu’ils sont condamnés depuis à être les témoins des pires catastrophes humaines à travers les âges. Une jeune femme amnésique (Christina Ricci) hébergée par une famille du Kent, va tenter d’empêcher un malheur imminent. En gros, c’est de cela qu’il s’agit. Et franchement, c’est tellement tiré par les cheveux, qu’on se désintéresse du sort de ces braves gens, jusqu’au moment où le fou du village prend son fusil et commence à massacrer tout le monde, pour se venger des abus qu’il a subi dans son enfance. Ce n’est pas totalement nul, il y a même de bonnes scènes d’atmosphère et l’enquête du prêtre qui retrouve ces fameux « témoins » tout au long de l’Histoire, sur des œuvres d’art, est assez prenante. Mais le scénario ne tient pas vraiment debout, accumule les aberrations (la scène érotique entre Ricci et Ioan Gruffudd qui n’a aucun sens, à la réflexion) et les redites. Reste que Ricci est très mignonne, charnelle et étrange, et qu’il est toujours intéressant de la voir évoluer à l’écran. Autour d’elle, de bons acteurs comme Stephen Dillane ou Kerry Fox qui n’ont hélas, rien de passionnant à faire jusqu’à la toute fin. « LES TÉMOINS » étire un pitch trop succinct pendant presque 100 minutes et quand arrive le dénouement, rares seront ceux qui ne l’auront pas vu venir des kilomètres à l’avance. Pas indispensable donc, mais à éventuellement tenter un jour de disette.

TÉMOINS

CHRISTINA RICCI, ROBERT HARDY, STEPHEN DILLANE ET IOAN GRUFFUDD