RSS

Archives de Catégorie: LA LÉGENDE DE CHARLEY

SUEURS FROIDES CHEZ MAKE MY DAY…

« COLD SWEAT », plus connu en France sous le titre « DE LA PART DES COPAINS », vient de sortir dans un combo Blu-Ray/DVD de l’excellente collection de Studio Canal : « MAKE MY DAY » (en référence, bien sûr, à la réplique de l’inspecteur Harry dans « SUDDEN IMPACT »).pu.jpg

Pour ce qui est du transfert : on peut dire que ça y est ! Ce film édité des centaines de fois à travers le monde, dispose ENFIN d’une image optimale, d’une v.o., d’une v.f., et de suppléments tout à fait intéressants : une présentation du cinéphile Jean-Baptiste Thoret (directeur de la collection), qui apporte un éclairage impartial et sans préjugé sur la carrière de l’ami Charley et marque une nette préférence pour sa « période européenne », un portrait détaillé et truffé d’anecdotes de l’acteur par le cinéaste Philippe Setbon, qui signa l’unique ouvrage sur Bronson paru en France il y a… 35 ans. Et enfin, une émission d’une heure consacrée à Michel Constantin, tournée en 1975, où le comédien français passe sa carrière en revue et mentionne évidemment Bronson dont il fut deux fois le partenaire.

De la belle ouvrage donc, pour un film certes discutable, mais qui fit beaucoup pour la popularité de Charles Bronson dont le T-shirt noir (mentionné à plusieurs reprises dans les suppléments !) a marqué les esprits. Indispensable, autrement dit. En attendant la prochaine salve de sorties bronsoniennes qui devrait donner un joli coup de jeune à la mythologie de notre mascotte n°1.

Publicités
 
Image

DEMAIN SUR « BDW2 », LE FILM OÙ CHARLEY PORTE LE NOM D’UN EX-PRÉSIDENT FRANÇAIS !

BA CB

 
3 Commentaires

Publié par le 20 août 2019 dans ACTU DE BDW2, LA LÉGENDE DE CHARLEY

 

CHARLEY DANS UNE FORME OLYMPIQUE !

Que fête-t-il donc, l’ami Charley avec un bon scotch ? La sortie imminente en France, de pas moins de… 6 de ses films en Blu-ray et en DVD !

D’abord courant août : « DE LA PART DES COPAINS », sous son titre U.S. « COLD SWEAT » dans la collection « Make My Day ». Et ensuite, en octobre : « LES BAROUDEURS » qui n’a jamais connu une sortie vidéo en bonne et due forme où que ce soit dans le monde, « LE CERCLE NOIR », « UN JUSTICIER DANS LA VILLE » et « UN JUSTICIER DANS LA VILLE 2 » réalisés par Michael Winner à huit ans d’écart et « LE MESSAGER DE LA MORT ». Ces cinq derniers titres édités chez Sidonis. Et enfin, « IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L’OUEST » dans une réédition pour son 50ème anniversaire. Avec de nouveaux suppléments ? Wait and see…

6 films auxquels il faut ajouter la sortie aux éditions Éléphant de « IL ÉTAIT UNE FOIS… 2 SALOPARDS », curiosité composée de deux épisodes de la série TV « LE VIRGINIEN », l’un avec Bronson, l’autre avec Lee Marvin, qu’un montage approximatif transforme en frères ennemis. Le tout agrémenté de séquences inédites tournées en 1977, pour tenter de donner un sens à tout cela. À réserver aux complétistes jusqu’au-boutistes !

CB BR

Autrement dit, une véritable averse de Charles Bronson, et pas des moindres, qui confirme que le bonhomme est toujours bel et bien vivant. Et en pleine forme !

 

CHARLEY’S BLOG !

Cela s’appelle tout simplement « CHARLES BRONSON : LE BLOG », créé en janvier 2019, il va donc bientôt fêter ses six mois d’existence sur le Net. Et le maître des lieux  (qui signe… Charlesbronson !) a déjà publié plus de 400 photos, souvent très rares de l’ami Charley.CBLOG.jpg

Bien sûr, les légendes sont succinctes (mais précises) et il n’y a pas d’articles à proprement parler. Mais ce blog-hommage à la mascotte historique de « BDW2 » ne saurait être ignoré par ses visiteurs, vu qu’on s’y promène en images au fil d’un demi-siècle de cinéma, d’Hollywood à Paris en passant par Cinecitta’ ou Almeria

Yeah !

 
 

QUELQU’UN…

Dans la série « BDW2 a testé pour vous », aujourd’hui : « QUELQU’UN DERRIÈRE LA PORTE » qui vient de sortir en Blu-ray en Espagne, pour la première fois dans le monde. Indispensable pour les bronsonophiles incurables, car l’acteur y tient un de ses rarissimes rôles de composition (un violeur en série amnésique !), le film lui-même n’a rien d’un chef-d’œuvre, malgré un scénario assez malin de transfert d’identité.QDP BR.jpeg

Mais quid du transfert, justement ? Eh bien, ce n’est pas la grande joie. L’image est tout juste correcte, pas vraiment supérieure à un bon DVD, on a droit à une piste espagnole et à une autre anglaise, mais – et ça c’est très irritant – avec des sous-titres ibères imposés et inamovibles. Le Blu-ray porte l’estampille Studio Canal, ce qui laisse craindre qu’une (éventuelle) sortie française se fasse sur le même master. Perfectible, donc.

 

IL FUT UNE FOIS… L’OUEST !

Avant toute autre considération, « ONCE UPON A TIME IN THE WEST : SHOOTING A MASTERPIECE » de Christopher Frayling, qui vient de sortir en Grande Bretagne, est définitivement l’ouvrage que tout le monde attendait depuis… plus de 50 ans. Un imposant pavé de plus de 320 pages grand format, pas facile à soulever. Des interviews inédites du décorateur, d’Ennio Morricone, de Jason Robards (où on apprend que Leone avait promis à Bronson et lui qu’ils seraient ensuite les stars de « IL ÉTAIT UNE FOIS LA RÉVOLUTION » !), des photos de plateau jamais publiées, des anecdotes croustillantes sur Sergio Leone (sa panique en découvrant que Fonda avait vieilli), un extrait du scénario original, des clichés de plusieurs séquences coupées au montage, etc.

CHFR

EN ROUTE POUR LA CONFÉRENCE DE PRESSE À ROME, LE PREMIER JOUR DU TOURNAGE

Et pour les fans de l’ami Charley Bronson, un peu en manque ces derniers temps sur « BDW2 », une petite révélation du scénariste Sergio Donati. L’auteur italien raconte qu’à son arrivé à Rome, Bronson demanda à le rencontrer pour « retravailler » son dialogue avec lui. L’acteur, nerveux à l’idée de porter une production de cette importance sur les épaules selon Donati, demandait qu’on modifie certaines répliques, qu’on trouve d’autres manières de les formuler. Jusqu’à ce que Donati, irrité, comprenne soudain que l’Américain avait… un défaut d’élocution ! Il prononçait ses « s » en sifflant, ce qui donnait un son proche du « f ». Et Bronson s’efforçait donc de supprimer le maximum de mots comprenant des « s ». Donati lui répondit qu’il aurait pu le dire tout de suite et qu’il ne retoucherait pas un mot. Bronson, bien sûr, lui fit la gueule jusqu’à la fin du tournage !

Et ce n’est qu’une des multiples anecdotes révélées par ce bien beau livre préfacé (longuement !) par l’intarissable Quentin Tarantino.

 

SUEURS FROIDES AUX U.S.A.

COLD

EN AVRIL, SORTIE U.S. DE « DE LA PART DES COPAINS » EN BLU-RAY, DANS UNE COPIE QU’ON ESPÈRE ENFIN REGARDABLE, APRÈS DES ANNÉES DE DÉCEPTIONS.