RSS

Archives Mensuelles: janvier 2017

ROBERT ELLIS MILLER : R.I.P.

miller

ROBERT ELLIS MILLER (1932-2017) RÉALISATEUR TV DES ANNÉES 60 QUI TOURNA PLUSIEURS LONGS-MÉTRAGES DIGNES D’INTÉRÊT.

 
7 Commentaires

Publié par le 31 janvier 2017 dans CARNET NOIR

 

HAPPY BIRTHDAY, SUZANNE !

pleshette

SUZANNE PLESHETTE (1937-2008), ACTRICE DE TV DES ANNÉES 60, APPRÉCIÉE AU CINÉMA DANS « LES OISEAUX » D’HITCHCOCK.

 
6 Commentaires

Publié par le 31 janvier 2017 dans ANNIVERSAIRES

 

« LE VEILLEUR DE NUIT » (1997)

watch2En 1994, le danois Ole Bornedal tournait « NATTEVAGTEN » dans son pays natal avec le jeune Nikolaj Coster-Waldau en vedette. Trois ans après, le même Bornedal filmait « LE VEILLEUR DE NUIT », remake de son propre film pour le marché anglo-saxon.

Mais dès les premières séquences, on ne peut pas dire qu’il ait vraiment vendu son âme aux grands studios, car son film demeure extrêmement stylisé, aussi baroque dans la forme que dans le fond et n’a rien d’une série B de serial killer comme tant d’autres. Le scénario suit la descente aux enfers d’un étudiant (Ewan McGregor) travaillant de nuit à la morgue et piégé par un tueur de prostituées qui accumule les preuves contre lui.

La mise-en-scène est claustrophobique, tournant autour des trois ou quatre mêmes décors, dont un institut médico-légal presque kubrickien. Ce ne sont que gros-plans de visages en semi-pénombre, intérieurs en clair-obscur, angoisse diffuse mais constante. Peu à peu, on se laisse engluer dans cette atmosphère suffocante et paranoïaque, quasi-irréelle par moments, sensation accentuée par le jeu de Nick Nolte, extraordinaire en flic excessivement bizarre, qui semble se débattre dans les limbes d’une réalité parallèle. Certains « close-ups » de son visage raviné filent carrément le frisson ! McGregor n’a jamais crevé l’écran mais il est toujours naturel et sympathique. Josh Brolin est très bien en « mauvais génie » cynique et nocif, et on a également droit à Patricia Arquette, John C. Reilly et Brad Dourif (la « fausse piste » idéale !) dans des personnages moins développés.

watch

NICK NOLTE, PATRICIA ARQUETTE, JOHN C. REILLY ET JOSH BROLIN

Bonne surprise donc que ce « VEILLEUR DE NUIT » déconcertant et ne cédant jamais aux clichés du thriller U.S. Le réalisateur a su préserver un style et une spécificité dans un cadre extrêmement balisé. À redécouvrir donc, ne serait-ce que pour l’hallucinant numéro de Nolte qu’on a rarement vu aussi inquiétant.

 

ÉLÉONORE HIRT : R.I.P.

hirt

ÉLÉONORE HIRT (1919-2017), COMÉDIENNE SUISSE DE TV, REMARQUÉE AU CINÉMA CHEZ LITVAK, MALLE, GRANIER-DEFERRE OU BLIER.

 
1 commentaire

Publié par le 30 janvier 2017 dans CARNET NOIR, FILMS FRANÇAIS

 

HAPPY BIRTHDAY, DAVID !

wayne

DAVID WAYNE (1914-1995), ACTEUR DES ANNÉES 40 ET 50, IL TINT LA VEDETTE DU REMAKE DE « M LE MAUDIT » RÉALISÉ PAR JOSEPH LOSEY.

 
1 commentaire

Publié par le 30 janvier 2017 dans ANNIVERSAIRES

 

« LE SECRET DU RAPPORT QUILLER » (1966)

quiller2« LE SECRET DU RAPPORT QUILLER » tourné à l’époque où les 007 faisaient fureur et relançaient le film d’espionnage, est un des plus bizarroïdes fleurons du genre.

Ici pas de bagarres, ni de poursuites (ou si peu…), pas de voyages à travers le monde : on reste à Berlin, pas de super-héros ou de maîtres du monde en puissance. Non, on suit l’enquête statique d’un Américain (George Segal) cherchant à démasquer un réseau de néonazis. Capturé, il est torturé, puis relâché, il couche avec une plantureuse Allemande (Senta Berger) et se refait capturer, etc. etc.

On a la curieuse sensation de faire du sur-place, les décors sont austères, quasi-abstraits par moments, mais ce qui rend le film presque absurde sont les dialogues brillants mais complètement décalés de Harold Pinter. La longue séquence où Max Von Sydow questionne un Segal drogué au penthotal atteint des cimes dans la stylisation et semble annoncer l’esprit de la série « LE PRISONNIER ». Quant à l’ultime face-à-face entre les deux amants dans l’école, il donne l’occasion à Pinter d’exercer son génie de l’ambiguïté et du non-dit. Après le mot « FIN », on se demande un peu ce qu’on vient de regarder : certainement pas un énième avatar de John LeCarré ou Ian Fleming, mais plutôt un exercice de style ironique et légèrement abscons dont l’esprit est parfaitement incarné par le jeu nonchalant et excentrique d’un Segal au diapason. Parmi les seconds rôles, on aperçoit George Sanders et Alec Guinness en chef des services secrets qui s’est fait la tête de… De Gaulle !

quiller

MAX VON SYDOW, GEORGE SEGAL, ALEC GUINNESS ET SENTA BERGER

Si le look général a pas mal vieilli, « LE SECRET DU RAPPORT QUILLER » n’en reste pas moins une vraie curiosité dont l’humour pince-sans-rire et truffé de sous-entendus plus ou moins lisibles, fait tout le prix. Agréable BO de John Barry pour arrondir les angles…

 

HAPPY BIRTHDAY, TOM !

selleck

TOM SELLECK, STAR DE TV, APPARU DANS PLUSIEURS SÉRIES (« MAGNUM », « BLUE BLOODS ») EN VEDETTE ET HABITUÉ DES TÉLÉFILMS WESTERN.

 
12 Commentaires

Publié par le 29 janvier 2017 dans ANNIVERSAIRES